Retour accueil

Vous êtes actuellement : Contributions 


envoyer l'article par mail envoyer par mail

2016 observatoire des PE débutants

Enquête Harris Interactive pour Le SNUipp-FSU Consultation réalisée en ligne du 19 mai au 13 juin 2016. Échantillon de 1639 professeurs des écoles ayant cinq ans ou moins d’ancienneté. Que retenir de cette enquête ?

Depuis 2001, le SNUipp réalise tous les 3 ans une grande consultation auprès des enseignants de primaire de moins de 5 ans d’ancienneté afin de comprendre leur parcours, de recueillir leur avis sur leur formation et leurs débuts dans le métier et d’identifier leurs éventuelles attentes. C’est également l’occasion d’interroger les valeurs qui habitent ces jeunes professionnels et leur rapport au syndicalisme. Cette année, pour la sixième édition de ce dispositif d’enquête, les enjeux étaient particulièrement importants, cette mesure étant la 1ère à intervenir suite aux différentes réformes sur la formation des enseignants, les rythmes scolaires ou encore les programmes

QUE RETENIR DE CETTE ENQUÊTE ?

- Si la vocation reste la principale motivation pour devenir professeur des écoles (74%), le profil des enseignants débutants évolue. Le niveau master étant aujourd’hui attendu au concours, les nouveaux enseignants sont logiquement plus diplômés mais également plus âgés. Toutefois, la part grandissante des débutants de plus de 35 ans ne semble pas uniquement liée à cette nouvelle condition de diplôme puisqu’une majorité indique avoir eu une autre expérience professionnelle avant d’enseigner (61%), les reconversions pourraient donc également expliquer ce phénomène. On note enfin que la part de syndiqués décline légèrement. Tous ces signes font écho à certaines évolutions sociétales et constituent ainsi de potentiels changements,lents mais profonds, à l’œuvre dans la profession.

- La satisfaction à l’égard des débuts dans le métier et de la formation continuent de décroitre pour s’établir à 60% et 22%. 71% des enseignants se déclarant néanmoins satisfaits par rapport à ce qu’ils attendaient du métier. Le manque de connaissance de la réalité d’une classe reste une difficulté majeure identifiée par ces jeunes enseignants (39%).

- Pour les enseignants dans leurs premières années d’exercice, les avantages de leur métier sont avant tout centrés autour de leurs élèves : leur réussite (63%), la relation entretenue avec eux (60%) et le fait de leur transmettre des connaissances (53%). Les dimensions plus centrées sur les conditions de travail (autonomie, vacances, sécurité de l’emploi, etc.), n’arrivent que dans un second temps. En miroir, les inconvénients les plus cités sont le temps de préparation (65%), les différences de niveaux au sein de la classe (62%) et l’échec persistant de certains élèves (54%). Les comportements violents sont néanmoins plus souvent évoqués qu’auparavant (43%, +8 points par rapport à 2013).

-  Pour l’avenir, la priorité la plus attendue est la baisse du nombre d’élèves par classe (83%), le premier facteur d’échec scolaire selon les enseignants débutants (83%), devant notamment la situation sociale des familles (47%), l’écart entre les références culturelles des enfants et celles de l’école (40%) et les programmes trop chargés (36%).

- Pour 88% des enseignants débutants, leur métier est plutôt dévalorisé aux yeux de la société actuelle. Ils sont toutefois un peu moins nombreux qu’il y a 3 ans à souhaiter changer de métier dans les 15 prochaines années (14%, -4 points).

- En termes d’actualité, il apparait que la réforme des rythmes scolaires suscite majoritairement l’insatisfaction auprès des nouveaux enseignants (82%). Le mécontentement est également majoritaire s’agissant des APC (76%) et de la formation des professeurs des écoles (71%).

- Quoique profondément attachés à leur mission à l’égard des élèves et aux satisfactions que peut leur apporter leur métier, les nouveaux enseignants émettent des critiques fortes à l’égard de la situation actuelle et des attentes sur les conditions de travail se font jour. L’action des syndicats est attendue dans ce contexte, leur image, déjà bonne lors de la dernière édition, s’améliorant même (86%, +9 points) alors que la Gauche ne suscite plus le même enthousiasme(48% y associent une dimension positive, 13 points).

- POUR VOIR EN DÉTAILS LES RÉPONSES

http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/Note_Harris_-_Observatoire_des_enseignants_debutants_2016_SNUipp_-2.pdf

- COMPARATIF AVEC L’ENQUÊTE PRECEDENTE : http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/Rappor...

- VOIR AUSSI : Le dossier de Fenêtres sur cours de septembre 2016 "Devenir PE, qu’on leur donne l’envie"

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |