Retour accueil

Vous êtes actuellement : La classe, le métier  / La classe  / Outils 


envoyer l'article par mail envoyer par mail

Préparer une séance : avant, pendant, après

Préparer une séance :

AVANT : organiser le dispositif

- Partir des programmes, des progressions
- S’approprier le savoir à enseigner : le savoir savant a été transformé en savoir pouvant être enseigné selon les niveaux (transposition didactique)
- Définir les objectifs : à l’issue de la séance les élèves sauront et sauront faire ...(connaissances et compétences) Ils sont définis par les programmes.
- Détailler les différentes phases : détailler la séquence et les différentes séances (voir article : http://95.snuipp.fr/neovo/spip.php?article29

- Prendre en compte la différenciation dès la préparation (voir article : http://95.snuipp.fr/neovo/spip.php?article69

- Anticiper les difficultés que les élèves risquent de rencontrer : prévoir des outils, des aides, des relances pour les aider à les surmonter.

 

 

PENDANT : gérer le dispositif

Plusieurs modalités de travail sont possibles et leur choix répond à différentes exigences : maintenir une ambiance de travail (productif), varier les situations, exigences propre à la matière ou au type d’activités proposé. Chaque modalité exige des règles particulières : silence, chuchotement, déplacement ou non, demande de prise de parole... Il faut se poser la question de la plus-value de telle ou telle organisation.

-  Le travail en collectif, où tous les élèves collaborent avec l’enseignant : rappel des séances précédentes, mise en commun par la confrontation des solutions, correction d’exercice, structuration, formalisation.

Quelques conseils : Attention à limiter la durée de ces moments collectifs, à garder en ligne de mire qu’il s’agit d’un travail collectif, faire respecter les règles de prise de parole, faire valider les réponses des élèves par les autres élèves et pas seulement par le maître

- Le travail individuel où chaque élève effectue une tâche en silence.

Quelques conseils : l’enseignant circule dans la classe pour aider, observer, la tâche a effectuer doit être comprise des élèves (critères de réussite, outil à disposition, retour à la consigne), l’enseignant évite les remarques à haute voix pour garder le climat de silence et de concentration, les élèves doivent connaître le temps imparti à la tâche et une pendule doit être à disposition des élèves pour leur permettre de gérer leur temps de travail.

- Le travail en binôme où les élèves collaborent, mettent en commun leurs hypothèses et solutions. Ce travail demande une phase individuelle préalable pendant laquelle chacun s’approprie la tâche demandée.

-  Le travail en petits groupes (3 ou 4 élèves)

Les travaux effectués à plusieurs exigent que les élèves aient appris à travailler à plusieurs en s’appropriant progressivement les règles de fonctionnement des groupes (distribution des rôles, gestion de temps, gestion du matériel, régulation du niveau sonore...) Selon l’enjeu de la tâche les groupes pourront être hétérogènes ou homogènes. Il peut y avoir un groupe qui travaille avec l’enseignant alors que les autres sont autonomes.

vidéo : Varier les situations d’apprentissage :
- situation de recherche,
- situation de découverte,
- situation d’entraînement,
- situation de systématisation,
- situation de réinvestissement

Varier les modalités d’organisation en fonction des objectifs d’apprentissage :
- travail individuel,
- travail de groupe,
- travail collectif avec interactions

http://applications.eduscol.education.fr/entrer-dans-le-metier/contenus/enseigner/e2_2journee.html

les consignes

Les consignes doivent être travaillées par l’enseignant lors de sa préparation. Elles conditionnent pour beaucoup la réussite des apprentissages proposés. Souvent, suite à la lecture de la consigne, les élèves ne sont pas capables de formuler ce qu’il faut faire, ni les critères de réussite, ni l’apprentissage visé.

L’élève doit connaître l’apprentissage qui est visé et la phase de l’apprentissage où il se trouve pour réaliser au mieux la tâche demandée : la consigne doit donc être en elle-même porteuse de sens et de signification pour les élèves.

vidéo :

Donner des consignes simples et précises-S’assurer que la consigne a été bien comprise-Reformuler les éléments importants-Permettre aux élèves de prendre conscience de ce qu’ils apprennent(maternelle) http://applications.eduscol.education.f/entrer-dans-le-metier/contenus/enseigner/m3_3organiser.html

 

 

APRÈS : rendre compte, remédier et réguler

L’enseignant va observer et noter les difficultés rencontrées selon les élèves (en circulant dans la classe et en corrigeant les cahiers des élèves) Il s’agit après un bilan de la séance de réguler et de proposer si besoin un travail différencié selon les groupes de besoin définis lors de la correction des cahiers : mise en place d’ateliers autonomes ou en présence de l’enseignant.

L’évaluation sommative prévue lors de la préparation permet de valider l’acquisition de la compétence visée.

 

 

Ressources utilisées pour cet article  :

Tenue de classe

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |