www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2003 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 novembre 2003

18 mars

A l’appel de FERC-CGT, FSU, Sgen-CFDT, UNEF

Grève nationale unitaire

le 18 Mars :

- pour d’autres choix budgétaires

- pour une programmation pluriannuelle des recrutements nécessaires

- pour la résorption de la précarité

- pour le retrait du projet de loi sur les assistants d’éducation

- pour le maintien des missions et de tous les personnels de l’éducation dans la Fonction Publique d’Etat

Dernière minute

FO et l’UNSA (le 4 mars) ont appelé à leur tour à la grève.

Les parents de la FCPE appellent à une journée "écoles mortes"

Grève le 18 mars :

C’est urgent ! C’est le moment !

C’est urgent parce que :

o Les aides-éducateurs premiers recrutés vont être massivement licenciés (avant juin compte tenu des droits à congé cf. p 2). Il faut que la profession manifeste maintenant une solidarité concrète à leur égard !

o Ils vont arriver sur le marché du travail à un moment où les licenciements se multiplient, où le chômage explose...

o La disparition des AE (et des MI SE dans les collèges) va conduire les établissements à fonctionner avec moins d’adultes, à renoncer à tous les fonctionnements novateurs qui ont pu être mis en oeuvre depuis 5 ans. De nombreuses écoles en ont déjà fait la cruelle expérience...

o La carte scolaire démontre que, malgré les redéploiements, le budget de l’Education n’est pas à la hauteur pour assurer une rentrée 2003 correcte. Les coupes sombres annoncées dans les crédits de fonctionnement (4 milliards d’euros "d’économies" programmés sur le budget adopté) vont encore renforcer les effets néfastes de ce budget notoirement insuffisant.

o La méthode utilisée pour faire passer le projet d’assistant d’éducation (rejeté massivement au Conseil Supérieur de l’Education et le Conseil Supérieur de la Fonction Publique) relève du coup de force.

C’est le moment parce que :

o Le 18 mars, c’est la veille du jour où le projet d’assistant d’éducation sera soumis au Parlement.

o Il faut faire passer un message clair au Gouvernement et au Parlement en faveur d’un autre budget pour l’Education Nationale.

o L’annonce récente des orientations concernant les retraites de la Fonction Publique (lorsque F. Fillon s’est "lâché" dans le Parisien) ou le contenu des déclarations du Premier Ministre sur la décentralisation à Rouen (cf. p4 & 5), confirment, s’il en était besoin, que non seulement le projet politique du gouvernement vise tout particulièrement les services publics et leurs agents mais qu’en plus la méthode retenue démontre que brutalité et passage en force sont devenus monnaie courante.

o A tout cela, il faut mettre un point d’arrêt massif et unitaire. C’est ce que nous ferons le 18 mars ! Pas d’hésitation, tous en grève !

Manifestation Régionale à Paris

Rendez-vous à 14h

place de la Sorbonne - place Edmond Rostand

(Métro Luxembourg)

sous le ballon du Val d’Oise

 

10 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.