www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2008 2009 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 décembre 2008

Mercredi 3 décembre : du SENAT AU MINISTERE !

Nous étions 700 au rendez-vous ce mercredi 3 décembre à Paris pour protester contre la suppression des rased.

Après s’être rassemblés devant le Sénat, où était examiné ce jour le volet éducation du budget 2009,

nous avons défilé jusqu’au ministère de l’Education, rue de Grenelle, où une délégation a remis des versions papier de la pétition de soutien aux Rased qui a recueilli près de 250.000 signatures.

Des collègues et des parents d’élèves du Val d’Oise faisaient partie du cortège.

Voir les photos

Quelques sénateurs sont venus nous soutenir, tels que le vice-président du Sénat Guy Fischer (Rhône, PCF), Jean-Pierre Sueur (Loiret, PS), Annie David (Isère, PCF), Jean-Claude Danglot (Pas-de-Calais, PCF).

Voir les photos


Le mercredi 3 décembre sera voté le volet éducation de la loi de finances 2009 au Sénat, présenté par notre ministre.

Venez vous faire entendre par les Sénateurs !

Mercredi 3 décembre 2008

De 9h00 à 13h00 rassemblement devant le Sénat

(à l’angle des rues Vaugirard et Tournon)

Le mercredi 3 décembre sera aussi l’occasion de remettre au ministère les 200 000 signatures "sauvons les rased" recueillies depuis le 12 octobre.

Le cap des 200 000 signatures a été franchi ce week-end sur le site sauvons les rased.org, auxquelles il faut rajouter plusieurs milliers de signatures recueillies sur « papier ».

Le succès remporté par cette pétition témoigne de la mobilisation sans précédent et du courant d’opinion qui se sont développés en moins de deux mois pour demander l’abandon de la suppression des 3000 postes RASED, maintenir et développer les dispositifs d’aides spécialisées aux élèves en difficulté et obtenir l’ouverture de réelles discussions.

Appel au rassemblement à 9h devant le Sénat à l’occasion du vote du budget. Les pétitions seront ensuite remises à 11h30 au ministère.

Pour le SNUipp, ces initiatives s’inscrivent, après le 27 novembre devant le salon de l’éducation, dans les suites des mobilisations pour l’école.

« La lutte contre l’échec scolaire doit être le premier objectif de l’école primaire, c’est pourquoi il faut repenser les moyens d’y parvenir. » Luc Chatel, porte-parole du gouvernement

Lutter contre l’échec scolaire ?

Avec :

- 3 semaines en moins d’école par an pour tous les élèves,

- un rythme scolaire plus soutenu pour tous les élèves avec des programmes encore plus chargés,

- un allongement de la journée des enfants dits les « plus en difficulté » (aide personnalisée ou soutien),

- un allongement du temps scolaire sur une année pour ces mêmes élèves (stages de remise à niveau),

- des programmes « mécanistes »,

- des enseignants de moins en moins formés,

- la suppression annoncée de la scolarisation des moins de trois ans en maternelle,

- 3000 suppressions d’enseignants spécialisés de RASED,

- 3000 suppressions de postes d’enseignants pour 29 000 élèves supplémentaires.

Mission impossible !

Faire réussir tous les élèves c’est conduire :

. une véritable politique de prévention avec :

- une scolarisation à l’école maternelle pour tous les élèves dans des conditions acceptables

- un nombre suffisant d’enseignants spécialisés qui puissent intervenir dès la moyenne section

. une véritable politique d’aide dans les classes au quotidien avec :

- des classes moins chargées pour permettre à chaque enseignant de sa classe d’aider au plus près ses élèves

- des enseignants supplémentaires pour permettre à chaque enseignant d’avoir des moments privilégiés avec tous ses élèves

. une véritable politique d’aide aux enfants les plus en difficulté avec :

- des Auxiliaires de Vie Scolaire mieux formés et mieux payés pour aider les élèves à besoin spécifique en partenariat avec les enseignants

- des enseignants spécialisés (maîtres de RASED) formés, en nombre suffisant pour aider les enfants selon leurs besoins spécifiques

- du temps pour que les équipes (enseignants des classes, maîtres des RASED, psychologue scolaire) puissent se rencontrer, échanger et mettre en place les dispositifs les mieux adaptés à chaque élève

- du temps pour que les enseignants puissent rencontrer les parents et tous les autres partenaires de l’école

Ensemble, parents, enseignants, exigeons un budget à la hauteur des ambitions pour nos enfants et nos élèves !

Ensemble, parents, enseignants, exprimons nos exigences pour une École Publique ambitieuse de la réussite pour tous !

Nous appelons tous les participants à préparer une adresse personnelle à notre ministre. Nous pourrons en faire lecture et les collectionner dans un livre d’or que nous ferons parvenir à notre Ministre.

Tract à télécharger

PDF - 55.5 ko
Tract Sénat

 

20 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.