www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2009-2010 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 septembre 2009

Une rentrée sous haute tension

A lire, le communiqué de presse du SNUipp 95 du 3 septembre 2009.

Le vendredi 4 septembre auront lieu dans le Val d’Oise les derniers ajustements pour les fermetures et ouvertures de classes. Dès le 28 août les services de l’IA nous ont communiqué une liste de 18 écoles nécessitant une ouverture car leurs effectifs élèves sont au-dessus des seuils définis dans la grille départementale. Mais compte tenu de la réduction du nombre de postes par le ministère et de l’absence de marge de manoeuvre (disparition de la liste complémentaire) dans l’absolu seulement 6 écoles bénéficieront d’ouverture. Ces 6 possibilités correspondent en réalité au gel et à la transformation de 6 postes spécialisés restés vacants.

D’autres ouvertures nécessaires ne pourront se faire qu’en contrepartie :

- de fermetures dans d’autres écoles. Cela mettra en grande difficulté les écoles et les familles et entraînera une désorganisation de la structure pédagogique opérationnelle à cette rentrée.

- d’une réduction de la brigade de remplacement. La situation du remplacement dans les écoles de notre département risque de devenir explosive après la tension continuelle que nous avons connue l’année dernière.

Plus généralement, le Val d’Oise comme d’autres départements se retrouve dans une situation particulièrement préoccupante à cette rentrée scolaire. Plusieurs éléments indiquent une détérioration des conditions de fonctionnement des écoles et une nette dégradation des conditions d’exercice des enseignants. Il s’agit notamment des indicateurs suivants :

- Le taux d’encadrement P/E (Nombre d’enseignants pour 100 élèves) est en baisse pour la première fois depuis 2005. Les effectifs élèves augmentent et ceux des enseignants diminuent globalement. Seulement 10 postes supplémentaires ont été accordés au Val d’Oise pour une augmentation des effectifs élèves supérieure à 1200.

- Les moyens de l’aide spécialisée (RASED) sont réduits notablement : 43 postes sont supprimés sur les 293 de 2008 auxquels il faut ajouter le gel de 6 autres postes spécialisés.

- La scolarisation des moins de trois ans est en chute libre comme le montre le tableau cidessous.

Si on applique en 2009 le même taux de scolarisation qu’en 2001 dans le Val d’Oise, il faudrait scolariser 3200 élèves de plus de cette tranche d’âge.

taux en % en 2001taux en % en 2002taux en % en 2003taux en % en 2004taux en % en 2005taux en % en 2006taux en % en 2007taux en % en 2008
Val d’Oise25,420,714,713,813,811,99,58,5
France28,826,623,921,720,218,918,418,4

- Le nombre de professeurs stagiaires recrutés sur le centre de Formation de Cergy diminue de manière importante à cette rentrée : 230 PE2 recrutés en septembre 2009 pour 437 en septembre 2008…

Cette liste non exhaustive de nouvelles régressions à cette rentrée accentue les difficultés des écoles et développe une tendance alarmante pour un département marqué par de fortes disparités comme le Val d’Oise. Cette saignée dans les moyens remet en cause tout le travail des équipes enseignantes et expose dangereusement l’avenir des élèves et notamment les plus fragiles d’entre eux. C’est inadmissible !

Communiqué de presse au format pdf ci-dessous

PDF - 40 ko
CP du 3 septembre 2009

 

33 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.