www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2009-2010 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
11 janvier 2010

Grève du 21 janvier

Un dossier complet sur la grève du 21 janvier : appel, lettre aux parents, courrier d’intention, enquête...

Tract Education 1er degré à télécharger : cliquez-ici !

Tract Fonction publique FSU Idf à télécharger : cliquez-ici !


Manifestation Paris 14h30 de la Place de la République à Richelieu Drouot

La FSU et ses syndicats dont le SNUipp sont en tête de la manifestation (Créteil, Paris, Versailles) . Viennent ensuite Solidaires, la CGT, l’UNEF et les jeunes, les intersyndicales puis les organisations ralliées.

Venez nombreux !


Lettre aux parents

N’hésitez pas à informer les parents.

Vous trouverez ci-dessou un modèle de lettre destiné aux parents que vous pourrez adapter à la situation locale. (Vous pouvez diffuser cette lettre aux parents en la remettant aux élèves pliée et agrafée).

Word - 17 ko
Grève : lettre aux parents

Courrier d’intention de grève

D’autre part, nous vous proposons d’utiliser le modèle de déclaration préalable du SNUipp. Il faut qu’elle arrive sur le bureau de l’IEN avant le lundi 18 janvier minuit.

Word - 16 ko
Déclaration d’intention

Enquête école à compléter


4 janvier 2010 :

Le SE-UNSA et le SGEN-CFDT rejoignent l’appel à la grève pour le 21 janvier.


Face à la politique destructrice du Gouvernement, les personnels organisent la résistance. Depuis des mois, les mobilisations se succèdent (agents territoriaux, hôpitaux publics, la Poste 18 mois de lutte, l’éducation, la culture, l’ONF, la DGCCRF, les finances publiques, l’équipement…), le 21 janvier 2010 sera l’occasion de fédérer tout cela.

Communiqué Fonction publique FSU, CGT, Solidaires à l’issue de l’interfédérale nationale du 23 décembre 2010

Ensemble dans l’action en janvier !

Le Gouvernement continue à s’attaquer frontalement à la Fonction publique et aux services publics.

Le Président de la République revendique clairement cette politique qui a amené à supprimer plus de 100 000 emplois dans la fonction publique d’Etat depuis 2007.

Cette politique est aggravée par les attaques contre le statut, l’individualisation des rémunérations et la mise en concurrence des agents, les effets de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) et de la Réorganisation administrative territoriale de l’Etat (RéATE) qui ont des conséquences néfastes sur les conditions de travail des personnels et sur la qualité du service public rendu à la population.

L’Education nationale, déjà mise à mal par une saignée sans précédent de ses effectifs, l’Enseignement Supérieur et la Recherche, sont frappés de plein fouet par des réformes plus régressives les unes que les autres.

L’hôpital public, asphyxié par une pénurie gravissime d’emplois et une recherche de rentabilité à tous crins, est en danger.

Le Gouvernement fait pression sur les collectivités territoriales pour qu’elles appliquent scrupuleusement le même dynamitage de la fonction publique. De plus, le projet de loi sur les collectivités territoriales constitue un recul démocratique important.

Face à la politique destructrice du Gouvernement, les personnels organisent la résistance. Depuis des mois, les mobilisations se succèdent (agents territoriaux, hôpitaux publics, la Poste 18 mois de lutte, l’éducation, la culture, l’ONF, la DGCCRF, les finances publiques, l’équipement…) que nous soutenons totalement.

Alors que, pour répondre aux exigences de la situation sociale, le rôle de la fonction publique et des services publics n’a jamais été aussi important, il est urgent notamment :

• de créer les emplois nécessaires et de donner les moyens aux services publics de répondre aux besoins croissants de la population partout sur le territoire ;

• de revenir sur les suppressions au budget 2010 et pourvoir aux remplacements des départs en retraite ;

• d’assurer le maintien et la progression du pouvoir d’achat de tous les personnels par l’augmentation du point d’indice et une reconstruction de la grille ;

• de revenir sur toutes les réformes régressives ;

• d’abroger la loi dite de « mobilité » ;

• de prendre des mesures pour combattre la précarité.

Sur ces revendications, nous appelons à débattre et à agir dès la semaine du 11 janvier pour permettre de faire converger les mobilisations et de construire un temps fort, de grèves et de manifestations, le 21 janvier 2010.

Nos organisations conçoivent cette période d’action comme s’inscrivant dans le processus nécessaire et inscrit dans la durée permettant la convergence des luttes les plus larges et les plus unitaires, avec l’ensemble de la population et des acteurs attachés aux services publics et à la Fonction publique, et l’aboutissement de nos revendications.

Paris le 23 décembre 2009

 

21 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.