www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2009-2010 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 avril 2010

1er Mai

Manifestation 14h30 - République

Manifestation samedi 1er mai

Parcours : République - Havre Caumartin.

Heure départ : 14h30

Emploi, conditions de travail, pouvoir d’achat, avenir des retraites. Les mots d’ordre du 1er mai unitaire sont intimement liés : moins de chômage, de meilleurs salaires, c’est automatiquement plus de rentrées d’argent pour les régimes de retraites. Pourtant le gouvernement ne prend aucun des chemins qui permettraient de faire face aux défis de cette première moitié du XXIème siècle. Le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite est paré des vertus de la réduction des dépenses publiques et de la possibilité de revaloriser les salaires. Belles fumisteries ! Les cadeaux aux entreprises, la suppression de la taxe professionnelle, le bouclier fiscal, la baisse de la TVA dans la restauration… n’ont en rien fait reculer le chômage, et la revalorisation pour les enseignants n’est effective que pour les débutants et en laisse les trois quarts sur le bord de la route.

Pourtant une revalorisation effective des salaires des enseignants est urgente. La France peut-elle s’enorgueillir d’avoir des enseignants du primaire parmi les moins bien rémunérés des pays de l’OCDE ?

Sur les retraites, la réforme de 2003 commence tout juste à montrer ses effets pernicieux avec la baisse des montants des pensions et les reports de départs à la retraite. Malgré cela, le gouvernement laisse clairement entendre qu’il « faudra » agir sur l’allongement de la durée de cotisation et reculer l’âge de départ. Pour les syndicats « ces bases de départ » des discussions ne sont pas bonnes et, dans tous les cas, un tel sujet qui engage le pays pour des décennies ne pourra être traité à la va-vite ou faire l’objet de décisions précipitées en plein cœur de l’été.

Les conditions de travail sont, elles aussi, au cœur des préoccupations des enseignants des écoles. Les réformes de ces dernières années ont profondément bouleversé le rythme de travail, alourdi et densifié la journée, augmenté la paperasse et les tableaux à remplir. Dans le même temps, les nouvelles missions, aide personnalisée, évaluations, B2i, langues vivantes… se sont traduites par un surcroît de travail. Avec à la clé, comme récompense, des classes plus chargées dues aux fermetures de postes. Dans les départements les opérations de carte scolaire ont donné lieu à des mobilisations localisées mais importantes comme dans les Pyrénées-Orientales, la Loire, le Morbihan, la Somme, l’Oise, les Alpes de Haute-Provence, le Jura, la Mayenne, le Tarn, la Drôme, la Creuse, la Seine-Saint- Denis…

Les bouleversements induits par la réforme de la formation se feront sentir dès la rentrée prochaine : disparition de l’année de PE2, du stage filé, prélèvements sur les brigades de remplacement, diminution drastique des possibilités de départ en stage de formation continue. Tout ceci entrave la sérénité nécessaire au travail des enseignants des écoles. Il faut aujourd’hui redonner de l’ambition à l’école publique, non pas celle qui pourrait éjecter les élèves qui dérangent vers des centres fermés ou des établissements spécialisés pour « perturbateurs », mais bien l’école qui a vocation à accueillir et faire réussir tous les élèves. Pour cela aussi, la mobilisation du premier mai doit être exemplaire !


Un 1er mai Unitaire

Les organisations CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA ont publié un appel commun en faveur d’un 1er mai mai unitaire. « Emploi, conditions de travail, pouvoir d’achat, avenir des retraites sont au cœur des préoccupations des salariés du public et du privé. Ce sont aussi les axes revendicatifs portés en commun par l’intersyndicale depuis 16 mois. Ce sont sur ces priorités qu’elle interpelle : les pouvoirs publics, le patronat, et les chefs d’entreprise » expliquent les organisations. « La situation économique et sociale est d’ores et déjà à l’origine de nombreuses luttes, souvent unitaires, des salariés du public comme du privé. Ces mobilisations doivent s’inscrire dans la durée ». Les signataires avaient décidé « de faire connaître (leurs) exigences auprès des salariés toute la journée du 20 avril ».

C’est pour « ces raisons que les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA appellent les salariés à manifester très nombreux le 1er mai pour affirmer leurs attentes d’un monde plus juste où, partout, chacun a droit à un travail décent ».

Au format pdf en cliquant sur l’image ci-dessous

PDF - 329.5 ko
Appel_commun_1er_mai

 

28 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.