www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2010-2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 octobre 2010

Deux nouvelles journées d’actions à venir

L’intersyndicale appelle à deux nouvelles journées de mobilisation le jeudi 28 octobre et le samedi 6 novembre.

Elle demande de façon solennelle le retrait du texte et des négociations. Le gouvernement prie les sénateurs de hâter le pas en espérant que le vacances sonneront le glas d’une mobilisation qui ne finit pas.

Une grève le jeudi 28 octobre, puis des manifestations dans toute la France le samedi 6 novembre, l’intersyndicale réunie hier après-midi jeudi 21 octobre à Paris ne renonce pas. Alors que le débat se poursuit au Sénat, une interrogation demeurait quant à la date du vote. Au train où vont les choses avec plus de 250 amendements restant à examiner, il ne pourrait intervenir que mercredi ou jeudi prochain. Mais hier après-midi le ministre du travail Eric Woerth a réclamé la mise en œuvre de la procédure du « vote unique » qui permettrait de voter le projet de loi de réforme des retraites en une seule fois avec les seuls amendements acceptés par le gouvernement. Le temps de parole des parlementaires se trouverait réduit à une seule explication de vote de quelques minutes par groupe politique.

Une détermination intacte

Le gouvernement veut désormais en finir au plus vite, l’application de cette procédure pourrait permettre un vote des sénateurs dès aujourd’hui. Ce qui motive ce nouveau passage en force c’est l’espoir que l’adoption définitive du texte avant la fin de la semaine conduira à un essoufflement du mouvement. Le gouvernement pense aussi qu’avec le début des vacances d’automne, la mobilisation des lycéens et des étudiants va cesser. Hier, ils ont été plusieurs dizaines de milliers à manifester à travers la France et ne semblent pas vouloir lâcher prise, les salariés de l’industrie pétrolière, des terminaux gaziers ou des transports non plus. Le réapprovisionnement des stations-service est loin d’être assuré. Bref, Nicolas Sarkozy a eu beau redire hier au cours d’un déplacement dans l’Eure-et-Loir qu’il irait jusqu’au bout, la détermination des syndicats reste intacte.

Appel à un large débat public

"L’ampleur des mobilisations confirme qu’au-delà de la réforme des retraites, l’emploi, les salaires, les conditions de travail mais aussi l’avenir des jeunes sont restés sans réponses efficaces notamment depuis l’aggravation des situations liée à la crise financière de 2008" a expliqué l’intersyndicale dans un communiqué hier soir. Elle a estimé que le gouvernement porte "porte la responsabilité pleine et entière de la poursuite de la mobilisation compte tenu de son attitude intransigeante". Pour elles "c’est par un large débat public et une véritable concertation en amont qu’il faut aborder une réforme importante comme celle des retraites".

Premier rendez-vous jeudi prochain :

manifestation 13h Place de la République - Paris

En vacances ? Consultez la liste des manifestations sur le site de la FSU en cliquant ici !

Communiqué intersyndical CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA

Les organisations syndicales, CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FSU et UNSA décident de deux nouvelles journées de mobilisation : le jeudi 28 octobre, avec une journée nationale de grèves et de manifestations dans la semaine du vote au Parlement, et le samedi 6 novembre, une journée de mobilisations et de manifestations avant la promulgation de la loi par le chef de l’Etat.

Les journées du samedi 16 et du mardi 19 octobre 2010 confirment que la mobilisation est ancrée dans la durée à un haut niveau. Ce sont des millions de salariés qui dans le cadre de ces 6 journées d’action depuis début septembre affirment vouloir une autre réforme des retraites juste et efficace et l’ouverture de négociations avec les syndicats.

L’ampleur des mobilisations confirme qu’au-delà de la réforme des retraites, l’emploi, les salaires, les conditions de travail mais aussi l’avenir des jeunes sont restés sans réponses efficaces notamment depuis l’aggravation des situations liée à la crise financière de 2008. Les organisations syndicales conviennent de travailler ensemble sur ces questions dans les semaines à venir afin d’interpeller le gouvernement et le patronat.

Différents sondages réalisés ces derniers jours confirment que le mouvement recueille un très large appui de la population confirmant que c’est par un large débat public et une véritable concertation en amont qu’il faut aborder une réforme importante comme celle des retraites.

Les organisations syndicales appellent leurs organisations à poursuivre leurs mobilisations afin de rassembler le plus grand nombre et d’amplifier le soutien de l’opinion publique. Elles appellent leurs organisations dans les territoires, les entreprises, les administrations à poursuivre les initiatives unitaires. Elles veilleront au respect des biens et des personnes.

Le gouvernement porte la responsabilité pleine et entière de la poursuite de la mobilisation compte tenu de son attitude intransigeante, de son absence d’écoute et de ses provocations à répétition. Il ne peut pas répondre à la situation actuelle par le déni et la répression.

Les organisations syndicales appellent solennellement le gouvernement et les parlementaires à ne pas adopter cette réforme en l’état.

Les organisations syndicales confirment que c’est par un large débat public et une véritable concertation en amont qu’il faut aborder une réforme importante comme celle des retraites. Fortes du soutien des salariés, des jeunes et d’une majorité de la population et face à une attitude intransigeante du gouvernement et du chef de l’Etat, les organisations syndicales décident de continuer et d’élargir la mobilisation.

Elles décident de deux nouvelles journées de mobilisation : le jeudi 28 octobre : une journée nationale de grèves et de manifestations dans la semaine du vote au Parlement. le samedi 6 novembre : une journée de mobilisations et de manifestations avant la promulgation de la loi par le chef de l’Etat. Les organisations syndicales se retrouveront le 4 novembre.

Le 21 octobre 2010

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.