www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2010-2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 janvier 2011

Report de la carte scolaire

Le ministère aurait-il « peur » des conséquences électorales du budget 2011 ?

L’Inspection Académique du Val d’Oise a confirmé le report au-delà des élections cantonales des opérations de fermetures et d’ouvertures de classes préparant la rentrée 2011. Programmées initialement de la mi-février au début mars, en cohérence avec le calendrier du mouvement des affectations des personnels enseignants, ces opérations sont reportées, sur demande du ministère, à la fin mars et début avril.

JPEG - 7.2 ko

Face à l’ampleur des dégâts dans les écoles du budget 2011, voté par les élus de la majorité présidentielle, le gouvernement souhaite apparemment éviter d’assumer les conséquences électorales de ses choix budgétaires. Le ministère espère ainsi éviter aux élus de la majorité, quelques peu inquiets pour le renouvellement de leurs sièges au cours des élections cantonales du mois de mars prochain, d’avoir à répondre aux électeurs, sur leur responsabilité dans la dégradation des conditions de scolarisation dans les écoles publiques.

Le SNUipp dénonce cette mesure qui instrumentalise à des fins politiques le Service Public d’Education Nationale.

Alors que les prévisions d’effectifs établies par l’inspection académique du Val d’Oise font état d’une augmentation à la rentrée 2011 de 1409 élèves, les choix budgétaires effectués par le gouvernement contraignent notre département à restituer 78 postes. En l’état, le budget 2011 ne permet pas de faire face à la hausse des effectifs, et se traduira par des fermetures de classes, des effectifs surchargés en maternelle et élémentaire, des réductions de moyens de remplacement, des postes RASED et des postes ZEP, une dégradation de la formation des enseignants…

De plus, le report de la préparation de la rentrée 2011 fragilisera l’organisation et la préparation pédagogique de cette rentrée et risque de reporter les affectations de nombreux enseignants. Il s’agit une nouvelle fois d’un profond mépris de l’école, de ses personnels et de ses usagers.

Le SNUipp demande que les calendriers de préparation de la rentrée scolaire soient respectés et établis dans l’intérêt des élèves, notamment ceux qui connaissent le plus de difficulté et du fonctionnement des écoles plutôt que des préoccupations électorales.

 

20 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.