www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Actualités 2011-2012 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 novembre 2011

Premier rattrapage pour les débutants

Près de 8 enseignants sur 10 n’ont toujours rien vu venir pour combler les retards accumulés depuis plusieurs années. Le SNUipp-FSU continue à demander l’ouverture de véritables négociations pour revaloriser tous les enseignants.

Le ministre de l’Éducation nationale annonce une revalorisation des enseignants débutants. Près de 8 enseignants sur 10 n’ont toujours rien vu venir pour combler les retards accumulés depuis plusieurs années. Le SNUipp-FSU continue à demander l’ouverture de véritables négociations pour revaloriser tous les enseignants.

JPEG - 35.3 ko

A compter du mois de mars 2012, les enseignants débutants percevront un salaire d’un peu plus de 2 000 € brut. C’est l’annonce surprise, faite hier jeudi 24 novembre, par Luc Chatel, à l’occasion de l’inauguration du salon de l’éducation. Pour le ministre, une « barre symbolique » est franchie. Symbolique, le terme semble bien choisi, "car ce premier rattrapage nous laisse encore très éloigné des standards européens » souligne le SNUipp-FSU dans son communiqué. Et de fait, alors qu’en Allemagne, un enseignant débute à 2 200 euros, les enseignants français des écoles commenceront dorénavant au troisième échelon à 1664,26 euros net contre 1579,51 euros puis à 1799, 09 euros au quatrième, et enfin à 1818,35 euros au cinquième échelon. Soit une augmentation de prés de 90 euros mensuel pour la première année puis de 54 euros par mois pour l’échelon 4 et 19 euros pour le 5.

Le contentieux salarial reconnu

Le SNUipp, qui le 9 novembre dernier écrivait au ministre de l’Éducation nationale pour réclamer une revalorisation pour tous les enseignants, a estimé hier que « par ces annonces, le ministre reconnaît que la question salariale reste, en France, sensible pour les enseignants ». Pour autant, il souligne aussi « que de nombreux enseignants restent, encore une fois, au bord du chemin. Les annonces ne répondent pas à la situation injuste et inégalitaire que vivent les professeurs des écoles tant au niveau salarial qu’en terme de déroulement de carrière". Le SNUipp-FSU demande notamment que tous les enseignants puissent finir leur carrière à l’indice terminal de la hors classe.

En conclusion, le syndicat estime que les annonces ministérielles « ne sont donc pas des mesures de luxe mais de simples rattrapages tant le retard est important ». Il continue à demander « l’ouverture d’une véritable négociation pour la revalorisation de tous les enseignants »

 

30 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.