www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Actualités 2012-2013 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 octobre 2012

Audience avec la DA-SEN

Mercredi 3 octobre, le SNUipp-FSU 95 a été reçu par la Directrice Académique. Compte-rendu...
PNG - 19 ko

Le SNUipp-FSU 95 avait demandé à être reçu dès la rentrée afin de faire un point sur les différents dossiers d’actualité, qui concernent à la fois l’école et son fonctionnement, les élèves et les personnels.

Le syndicat a rappelé la confiance réaffirmée par la profession lors des dernières élections professionnelles d’octobre 2011. Avec 65 % des voix, le SNUipp Val d’Oise a conservé 8 sièges sur les 10 que compte la CAPD et dans le même temps a progressé de plus de 1% .

Les enseignants des écoles ont renforcé ainsi leur confiance dans la capacité du SNUipp à défendre au quotidien l’École et ses personnels, à se mobiliser et à mettre en œuvre une stratégie syndicale qui sait être offensive et force de propositions.

Dans une volonté de lisibilité et de transparence, vous trouverez ci-après le plan de nos interventions lors de cette audience :

I. Sentiment de rentrée

Le SNUipp-FSU s’est fait le porte parole des collègues rencontrés sur le terrain, au quotidien, lors des réunions d’information syndicales, qui nous contactent à la section. Ils font part d’un sentiment mitigé, entre attente de « changement » et réalité sur le terrain.

Le SNUipp a donc de nouveau porté les revendications des collègues qui évoquent :

- Les effectifs en nette augmentation avec des classes surchargées (de nombreuses écoles en limite voire au dessus des seuils).

-  Le manque de personnel spécialisé notamment les RASED qui ont été largement amputés ces dernières années, les enseignants itinérants supprimés…

- Le manque de personnel d’accompagnement pédagogique (CPC, MF…) pour les équipes d’école et en particulier pour nos jeunes collègues titulaires.

-  Le remplacement : la situation du remplacement est déjà préoccupante dans certains secteurs. Parfois 3 classes non remplacées dans une même école…

-  La difficulté à « bien faire son travail » et avoir toujours l’impression de « mal le faire ». Les collègues ne se sentent pas soutenus, n’ont pas le sentiment qu’on leur fait confiance. Et pourtant, les collègues continuent à être très impliqués dans la réussite de leurs élèves.

-  La demande institutionnelle forte, souvent non accompagnée/pourvue de sens pour la réussite des élèves (enquêtes à répétition, tableaux, évaluations…).

-  Évaluations de CP : nous avons attiré l’attention sur la manière dont elles arrivent dans les écoles, comme si elles étaient devenues « obligatoires », avec l’annonce des protocoles de saisie sur les messageries des écoles, comme si c’était tout naturel…. Nous avons rappelé que celles-ci n’étaient pas obligatoires, les collègues doivent s’en saisir et pouvoir s’en servir si on veut qu’elles soient « efficaces », utilisées et utilisables...

-  Aide personnalisée : nous avons également fait remonter les nombreuses questions sur l’Aide Personnalisée. Sur le fond et sur la forme, sur le sentiment d’inéquité entre les circonscriptions… Un dispositif qui a montré ses limites et dont nous ne connaissons pas pour l’heure l’avenir...

-  L’augmentation exponentielle du temps de travail (cf : dernier rapport de l’Inspection Générale commandé par le ministère de l’Education Nationale, qui évalue le temps de travail d’un enseignant à 42h hebdomadaires en moyenne..).

-  Nous avons pointé certaines situations de violence envers les collègues, en particulier dans des secteurs socialement difficiles, où l’école reste le dernier « représentant » de la République.

-  Les remontées du questionnaire proposé par le SNUipp qui donne la parole aux enseignants sur la refondation de l’école montrent à quel point les collègues veulent s’impliquer dans le débat mais s’en sentent écartés.

II. Situation de la direction d’école

Le ministère ne peut pas laisser ce dossier en l’état. Depuis plusieurs années, le SNUipp n’a eu de cesse de tirer la sonnette d’alarme, aucune avancée à ce jour. Tout le monde s’accorde à reconnaître le rôle essentiel des collègues qui assument les missions de directeur(trice)s.

Or aujourd’hui, ces collègues n’ont pas les moyens d’assumer leur mission de manière satisfaisante. Ils font état de :

-  une surcharge de travail évidente aux yeux de tous.

-  une augmentation des missions, accumulation de demandes institutionnelles qui font perdre le sens du rôle du directeur premier : animation d’une équipe pédagogique au service de la réussite des élèves.

-  Pas assez de temps de décharge, pas assez de temps pour le travail en équipe qui est devenu quasi inexistant.

-  Pas assez de temps pour les relations avec les familles, pas assez de temps pour les relations partenaires de l’école : inspection, municipalité, intervenants…

-  Pas assez de temps pour réfléchir et prendre du recul par rapport à sa pratique.

-  Diminution drastique du nombre d’EVS administratifs.

-  Empilement des demandes institutionnelles (PPMS, DU…).

Le SNUipp a de nouveau rappelé ses exigences sur le dossier de la direction d’école.

III. Formation initiale et continue

Entrée dans le métier : La situation des PES est catastrophique ! Pour eux, pour les équipes d’école, pour les élèves, pour les parents. Certains jeunes collègues sont mis dans des situations de difficulté extrême malgré toute leur bonne volonté, celle des formateurs et celle des équipes…

Formation continue… de qui se moque-t-on ? Alors que le métier évolue, on demande sans cesse de nouvelles compétences aux collègues sans qu’ils soient formés, sans qu’ils puissent se former ou accéder à des formations… Nous avons pointé également les délais très courts pour s’inscrire.

IV. Intégration des élèves en situation de handicap

Si tous les collègues s’accordent avec le SNUipp à reconnaître favorablement la loi de 2005 sur l’intégration des enfants en situation de handicap, on a vu se dégrader, au fil des ans, les conditions d’accueil, ne comptant presque plus qu’exclusivement sur la bonne volonté des collègues et des équipes.

Les conditions extrêmement difficiles d’accueil entraînent des situations de tension dans les équipes et avec les familles. Par ailleurs la place et le rôle de l’enseignant sont souvent mis à mal…

La fin des contrats des EVS mission AVS fin juin ou fin août ont encore ajouté de la difficulté. Les recrutements sont encore en cours avec dans le même temps des élèves scolarisés dans des conditions intolérables, ou voire même certains élèves non scolarisés.

Le SNUipp signale également l’augmentation du nombre de retour de dossiers de la MDPH, avec avis négatifs…

V. Médecine scolaire

La médecine scolaire est devenue quasi inexistante. Il manque des médecins, des infirmières, des Assistantes Sociales. Les équipes d’écoles sont souvent seules face à des situations extrêmement tendues, en particulier de violence (envers les autres enfants et adultes et envers l’enfant lui-même)...

PAI, PPS : leur mise en place est longue et parfois non accompagnée du fait de ce manque de personnel spécialisé

VI. Médecine des personnels

Médecin des personnels. Il n’est pas tolérable que les personnels n’aient pas accès à la médecine du travail ! Un seul médecin des personnels pour tout les collègues du département (déjà 8000 dans le premier degré…). Il reste un poste budgétaire à pourvoir.

Comité médical : le SNUipp dénonce à nouveau les retards de traitement des dossiers. N’oublions pas que ce sont de collègues malades ou sortants de maladie dont on parle et qu’ils sont ou ont été suffisamment affaiblis par la maladie sans ajouter de la difficulté administrative ! Nous pouvons ainsi évoquer plusieurs situations de collègues qui ne peuvent reprendre le travail parce que le comité n’a pas encore statué sur leur situation (en état de reprendre parfois depuis 6 mois !).

Poste adapté : très/trop peu de postes à proposer aux collègues suite à des problèmes de santé. La seule issue étant pour eux « d’épuiser leurs droits à congé » avant une retraite pour invalidité !

VII. Droits des personnels

Le SNUipp a également interrogé la directrice académique sur les perspectives concernant les droits des personnels, suite aux annonces faites par le ministre.

- Quelle lisibilité sur les prochaines permutations ? Peut-on espérer une avancée réelle ?

-  Comment seront gérés les temps partiels pour 2013 ? Le SNuipp a de nouveau demandé un groupe de travail sur cette question. Il ne serait pas tolérable de se retrouver dans la situation de l’année dernière, où l’Inspecteur d’Académie s’était vu dans l’obligation d’imposer de nouveaux critères après parution de la circulaire, sans que les délégués du personnel ni les collègues ne soient informés.

-  La question des frais de déplacements pour les personnels amenés à quitter leur école de rattachement.

La directrice académique a dit ne pas être en capacité, à ce jour, d’apporter des réponses.

VIII. Place des IEN

Nous avons signalé des « pressions » ressenties par les collègues dans le discours et la manière de s’exprimer de certains IEN. Il est plus que temps de se faire confiance et de redonner confiance aux collègues...

IX. Exercice du droit syndical

Nous avons rappelé en introduction le rôle essentiel et indispensable des délégués du personnel.

Réunions d’Information Syndicale : nous avons rappelé que c’est un droit pour les collègues. Ces heures doivent pouvoir être récupérées sur les 108h ou la journée de solidarité.

X. Questions diverses

Calendrier :

- Nous avons demandé pour une meilleure visibilité le calendrier des CAPD, CT…

- Date de la journée de récupération des vacances de la Toussaint : elle est fixée le mercredi 22 mai.

En conclusion : nous avons demandé à ce que soit remis du sens dans l’école, que soit redonné de la confiance et de l’espoir aux collègues. Les collègues doivent pouvoir travailler dans la sérénité avec pour seul objectif la réussite des élèves mais pas à n’importe quelles conditions.

La réussite scolaire passe par la reconnaissance mais aussi par des moyens humains et financiers, et par l’amélioration des conditions de travail des personnels.

 

45 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.