www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Actualités 2012-2013 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 décembre 2012

Une image positive du métier d’enseignant

Réalisé pour le Ministère de l’Education Nationale par l’institut CSA, un sondage rendu public le 10 décembre révèle que l’opinion publique française a une représentation très positive du métier d’enseignant qu’ils considèrent comme un « métier d’avenir ». Décryptage.

Plus de 8 français sur 10 ont une image positive du métier d’enseignant contre seulement 18% qui affirment le contraire. Une perception homogène selon l’âge ou la catégorie socio-professionnelle, seulement altérée par l’orientation politique puisque les sympathisants de droite partagent ce sentiment à 74% contre 89% chez les sympathisants de gauche. Enfin, la perception la plus positive revient aux parents d’enfants scolarisés en maternelle qui plébiscitent le métier à 91%.

… Et des enseignants

A la loupe, les français portent aussi un regard positif sur les enseignants eux-mêmes : « ils aiment leur métier » (87%), « s’investissent dans leur travail » (82%), «  font un métier valorisant sur le plan personnel » (79%) ou encore « s’engagent personnellement pour la réussite de leurs élèves » (74%). Les français estiment aussi que les enseignants « exercent un métier exigeant » (86%), une opinion particulièrement partagée chez les plus âgés (91% chez les 65 ans et +) les cadres et professions libérales (95%).

Une profession d’avenir

Ces perceptions favorables des enseignants et de leur métier font dire aux français que le métier d’enseignant « a de l’avenir ». Les jeunes actifs (25-34 ans) partageant ce point de vue à 83%. En toute logique, 76% des français déclarent qu’ils seraient « fiers que leur enfant devienne enseignant », particulièrement les 25-34 ans (91%) et les sympathisants de gauche (82%). Enfin, 77% des français considèrent que les enseignants « méritent une plus grande reconnaissance sociale ». Une opinion qui corrobore le sentiment des enseignants d’être mal aimés et dénigrés, comme l’a récemment révélé l’enquête Debarbieux-Fotinos. Une dimension qui laisse aussi entendre que les français ne seraient pas opposés à une revalorisation salariale des enseignants ? Sans doute, mais l’enquête ne le dit pas…

Consulter :

- l’enquête CSA

 

22 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.