www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Actualités 2012-2013 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 février 2013

Interpellation solennelle de la DASEN

Le SNUipp-FSU 95 a, de nouveau, interpellé la DASEN lors du GT du CTSD. L’ensemble des IEN de France est réuni demain par le Ministre.

Déclaration du SNUipp-FSU 95 au GT du CTSD du 7 février 2013

Au SNUipp-FSU, on ne pratique pas la confusion des genres.

Nous ne mettons pas sur un pied d’égalité les politiques de ces dernières années qui ont asphyxié l’école et celles qui affichent l’éducation comme un investissement d’avenir. Nous prenons acte de l’annonce de la priorité au primaire, mais nous ne voulons pas qu’elle se résume telle qu’aujourd’hui, à une réforme des rythmes insatisfaisante, reléguant au second plan des préoccupations fortes des enseignants. Des relations de confiance avec la hiérarchie, des changements dans les conditions d’exercice du métier (remplacement, RASED, baisse des effectifs...), une revalorisation des rémunérations, de nouveaux fonctionnements pédagogiques sont fortement attendus.

Et si nous sommes opposés à la semaine de quatre jours imposée par Xavier Darcos avec ses journées à rallonge et ses programmes alourdis, nous ne sommes pas pour autant favorables au projet actuel de réforme des rythmes.

Et c’est bien autour de l’exigence que l’avenir de l’école ne se décide « PAS SANS NOUS » que le SNUipp-FSU appelle à une journée nationale de grève, de manifestations et de rassemblements, le 12 février prochain.

Cette journée sera massive dans le Val d’Oise. Sur plusieurs communes, la totalité des écoles sera fermée. L’enquête menée par le SNUipp-FSU 95 montre un taux de grévistes extrêmement élevé.

Nous profitons de ce groupe de travail pour vous interpeller solennellement. La modification des rythmes scolaires n’est ni l’urgence, ni la priorité des enseignants. Il faut se donner le temps de penser une vraie réforme et de construire les conditions de sa réussite. Il faut mettre en place une véritable concertation : pour construire ensemble une réforme qui permette une réelle amélioration des conditions d’apprentissage de nos élèves, et de travail des enseignants et qui garantisse par un financement de l’état, partout et pour tous, des temps d’activités éducatives de qualité.

Le SNUipp-FSU demande donc le report de toute modification de la semaine scolaire à la rentrée 2014 et une réécriture complète du décret sur les rythmes qui par son absence de cadrage national, permet à chacune des 36000 communes de proposer sans aucune concertation, un aménagement de la semaine qui peut s’avérer contraire à l’intérêt de tous.

 

47 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.