www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2004 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 décembre 2004

Condamnation de Philippe BOUBET : Dignité et incompréhension

La Cour d’Appel a confirmé, hier, la condamnation de notre collègue Philippe Boubet à 5 mois de prison avec sursis pour faute involontaire, à la suite du décès accidentel d’une élève de 10 ans qui avait eu lieu en décembre 1996 : une chute de la fenêtre de sa classe. Ce jour-là, alors qu’il remplissait, dans la classe, une malle de matériel en vue d’un départ en classe de neige, une élève s’est assise sur le rebord d’une fenêtre ouverte. Elle est tombée et décédée le lendemain. Ce drame est le plus douloureux que puisse vivre une famille. Il est légitime que celle-ci ait réclamé que toute la lumière soit faite sur les circonstances de l’accident et sur les responsabilités éventuelles. Chaque parent se met à la place de ceux qui ont perdu ce qu’ils avaient de plus cher dans la vie. Les enseignants qui sont aussi des parents, ne peuvent s’empêcher de s’identifier à leur collègue mis en cause. Ce jugement soulève une immense émotion dans la communauté éducative. Plusieurs centaines de collègues s’étaient réunis devant le palais de Justice : ils ont accueilli, avec dignité et stupeur, cette annonce. Cette confirmation est d’autant plus surprenante qu’aucune faute lourde ne lui est reprochée et que le procureur avait requis une relaxe lors du procès. La section départementale du SNUipp, ses collègues d’ Epinay, le SNUipp national étaient présents lors de l’audience au Palais de Justice de Paris et lui ont apporté leur soutien.

A l’initiative du SNUipp, les enseignants de Seine-St-Denis se sont ensuite rendus en manifestation au Ministère, où une délégation* a été reçue par le Chef de Cabinet du Ministre. Nous avons exprimé notre solidarité avec Philippe Boubet, l’inquiétude de notre profession à la suite de ce jugement et réitéré la demande d’ouverture d’une table-ronde sur la responsabilité des enseignants. Le Chef de Cabinet nous a répondu qu’il comprenait le trouble et l’émotion que provoquait ce drame. Il a précisé que la position du Ministère n’était pas modifiée vis-à-vis de notre collègue : il continue à exercer ses fonctions et l’ Etat se substituera à lui en matière de responsabilité civile. Il a également annoncé que le Ministère organiserait, dans les 15 jours, la table-ronde sur la responsabilité des enseignants demandée par les organisations syndicales.

Vous pouvez témoigner votre solidarité en envoyant un message à la section du SNUipp 93 : snu93@snuipp.fr

- Pour connaître les initiatives de soutien rendez-vous sur le site http://93.snuipp.fr

 

9 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.