www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Actualités 2014-2015 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 juin 2015

Permutations : audience à la DGRH

Le SNUipp-FSU 95 demande à être reçu par la Directrice Générale des Ressources Humaines du Ministère de l’Éducation Nationale...
PNG - 17.4 ko

Dans la suite des résultats catastrophiques des permutations (8,68% des demandes satisfaires), le SNUipp-FSU 95 a lancé une action "Stop au blocage des enseignant(e)s dans le Val d’Oise".

Il a contacté les autres sections départementales du SNUipp-FSU ayant des résultats loin de la moyenne nationale (21,67%).

Les secrétaires départementaux des SNUipp-FSU du Val d’Oise, de l’Oise et de l’Yonne demandent à être reçus, accompagnés d’un représentant du syndicat national, au Ministère de l’Éducation Nationale.

C’est en ce sens qu’au lendemain des résultats, tout aussi désastreux, des demandes d’EXEAT du Val d’Oise (voir compte-rendu CAPD du 2 juin) avec 17 accords favorables sur 143 demandes, le SNUipp-FSU s’adresse à Madame Catherine GAUDY, Directrice Générale des Ressources Humaines du Ministère de l’Éducation Nationale.

Madame la Directrice,
Cette année, les résultats des permutations informatisées ont été particulièrement dramatiques dans les départements de l’Oise, Yonne et Val d’oise. Nationalement le taux de satisfaction est de 21,67% contre 23,09% pour 2014.
Dans le département de l’Oise 368 collègues ont participé aux permutations (soit 7,5% de la profession) et seulement 30 ont pu quitter le département, soit 8,15% de satisfaction. Dans le Val d’Oise ce sont 783 collègues qui ont participé aux permutations informatisées et seulement 68 qui ont obtenu leur mutation, soit 8,68% de collègues satisfaits. Dans le département de l’Yonne, 181 collègues (9,7 %) ont participé aux permutations et seuls 19 d’entre eux, soit 10,5 % ont obtenu satisfaction.
Beaucoup de nos collègues ont le sentiment d’être « prisonniers », sans aucune perspective à court terme de permutation. Le droit à la mutation doit pouvoir s’appliquer à tous les enseignants de France. Nos collègues ressentent « une injustice » à ne pas être traités à égalité avec les enseignants des autres départements.
Ces départements refusent de subir les conséquences des politiques désastreuses de suppressions de postes et de recrutement insuffisant d’enseignants. Aux priorités légales, d’autres éléments existent et doivent vivre afin de répondre à l’exigence du droit à la mobilité de toutes et tous.
Certains de nos collègues participent aux permutations informatisées en demandant le même département depuis de nombreuses années en situation de séparation de conjoint avec ou sans enfants, mais il y a également beaucoup de collègues qui souhaitent tout simplement retourner dans le département dont ils sont originaires, où ils ont leurs attaches, leur famille, etc.
Pour toutes ces raisons, nous souhaiterions être reçus avec les représentants du SNUipp-FSU de l’Oise, du Val d’Oise et de l’Yonne. Nous vous prions de croire, Madame la Directrice, en l’expression de nos salutations distinguées.
Sébastien SIHR
Secrétaire Général du SNUipp-FSU

À consulter :

"Stop au blocage des enseignant(e)s dans le Val d’Oise"

À télécharger :

PDF - 50.2 ko
Courrier MEN

 

45 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.