www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Actualités 2014-2015 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
30 juin 2015

Recommandations sanitaire canicule

En cette période de fortes chaleurs retrouvez les recommandations sanitaires du Haut Conseil de la Santé Publique...
PNG - 17.4 ko

MESSAGES CLÉS

Avant l’été :
- 1. Assurez-vous de disposer du matériel nécessaire à la protection des enfants vis-à-vis de la chaleur (brumisateurs, ventilateurs notamment) et d’un thermomètre médical (non frontal)
- 2. Si les enfants dont vous avez la charge ont des problèmes de santé et/ou qu’ils prennent régulièrement un (des) médicament(s), renseignez-vous auprès de leur médecin sur les précautions complémentaires à prendre.
Pendant une vague de chaleur :
- 1. Gardez les enfants dans une ambiance fraîche
- 2. Évitez les activités physiques aux heures chaudes de la journée
- 3. Proposer régulièrement à boire
- 4. soyez particulièrement attentif aux enfants handicapé ou atteint de pathologie chronique
- 5. Appelez sans tarder un médecin en cas de fièvre ou de modification du comportement de l’enfant

La chaleur expose les enfants au risque de déshydratation rapide : ils sont plus sensibles à ce risque du fait de leur jeune âge.

AVANT L’ÉTÉ :

a. Architecture et matériel
- vérifier le fonctionnement des stores, des volets, du système de rafraîchissement ou de climatisation ou en prévoir l’installation
- s’assurer de disposer de brumisateur(s)
- disposer d’au moins un thermomètre par salle
- voir si un aménagement spécifique dans une pièce plus fraîche est envisageable
- étudier les possibilités de limiter les entrées de chaleur dans les salles
- s’assurer du bon fonctionnement du réfrigérateur et du congélateur (glaçons)
- s’assurer de disposer d’un thermomètre médical non frontal.

b. Organisation et fonctionnement
- sensibiliser les professionnels au contact des jeunes aux risques encourus lors d’une canicule, au repérage des troubles pouvant survenir, aux mesures de prévention et de signalement à mettre en œuvre
- vérifier la possibilité de faire des courants d’air
- veiller aux conditions de stockage des aliments
- contrôler les modalités de distribution de boissons fraîches
- mettre à disposition les recommandations « grand public » sur les présentoirs ad hoc
- assurer l’affichage d’informations dans les structures ou centres accueillant les jeunes.

PENDANT UNE VAGUE DE CHALEUR :

a. Organisation, fonctionnement et matériel

PNG - 21.3 ko

Vérifier la température des installations (notamment les structures de toile et baies vitrées exposées au soleil) et avoir une solution de repli dans un endroit frais (stores, ventilation, climatisation). Optimisation de la gestion des fenêtres.

A noter : la protection des ouvertures exposées au soleil peut se faire par surfaces opaques ou réfléchissantes (ex : des couvertures de survie).

Quand il existe à la fois une vague de chaleur et une alerte liée à la pollution atmosphérique, la lutte contre la chaleur est prioritaire : il faut donc continuer à favoriser les courants d’air.

En absence de climatisation, refroidir les pièces, par évaporation d’eau :
- Pendre un linge humide devant une fenêtre ouverte (de préférence une serviette de bain) ; la remouiller dès qu’elle est sèche :
- Placer un pain de glace ou un sac de glaçons dans un courant d’air (devant un ventilateur).
- Verser régulièrement un seau d’eau si c’est possible, le soir après le coucher du soleil, sur une terrasse, un balcon ou un appui de fenêtre. Aménager les horaires pour certaines activités (décalage tôt le matin ou plus tard le soir).

Adapter la grille d’activités en diminuant les activités à caractère physique ou se déroulant au soleil.

b. Conseils individuels

Protéger :
- éviter les expositions prolongées au soleil : sport, promenades en plein air…
- limiter les dépenses physiques,
- veiller à ce que les enfants/jeunes soient vêtus de façon adaptée (chapeau, vêtements amples, légers, de couleur claire, couvrant les parties exposées de la peau), utiliser abondamment de la crème solaire (indice de protection élevé),
- lors de centre de vacances sous tentes, veiller à ce que les tentes soient situées à l’ombre et que les enfants/jeunes n’y séjournent pas lors de fortes chaleurs.

Rafraîchir :
- veiller à pouvoir emmener éventuellement les enfants/jeunes dans un endroit frais (idéalement 5°C en dessous de la température ambiante ou ombragé et frais),
- faire prendre régulièrement des douches, rafraîchissement (brumisation d’eau),
- éviter les baignades en eau très froide (risque d’hydrocution). Faire boire et manger
- distribuer régulièrement de l’eau (veiller à sa qualité) et veiller à ce que les enfants boivent régulièrement, notamment les enfants jeunes ou handicapés qui ne peuvent pas toujours exprimer leur soif,
- adapter l’alimentation (veiller à la qualité de l’alimentation : chaîne du froid…).

c. Particularités

Enfants/jeunes atteints de pathologies chroniques :
- vigilance particulière pour les jeunes connus comme porteurs de pathologies
- respiratoires et les jeunes handicapés,
- pour les enfants atteints de maladies chroniques (asthme, mucoviscidose, drépanocytose, maladies rénales et cardiaques chroniques, autismes, pathologies neurologiques et psychiatrique,…), appliquer, en consultant les PAI, les recommandations spécifiques prévues en cas de forte chaleur,
- si prise de médicaments : vérifier les modalités de conservation, effets secondaires en demandant avis auprès des médecins.

Enfants/jeunes avec problèmes digestifs aigus

Diarrhée : La perte d’eau (et de sels minéraux) due à la conjonction de la transpiration et de la diarrhée nécessite une réhydratation intense. Plus l’enfant est jeune, plus la déshydratation est rapide et peut engendrer un grave déséquilibre, mettant sa vie en danger, si ce déséquilibre n’est pas rectifié rapidement.

Réhydratez-le sans restriction avec des potages salés ou solution de réhydratation orale maison.

Vomissements répétés : Essayer une réhydratation par petites quantités fréquentes. Si malgré tout les vomissements persistent, il faut le conduire aux urgences.

SIGNES D’ALERTE :
- fièvre supérieure à 38°C,
- respiration ou pulsations cardiaques rapides,
- somnolence ou agitation inhabituelle,
- soif intense,
- urines moins fréquentes et plus foncées.

Si vous observez un de ces signes :
- mettre l’enfant dans une pièce fraîche,
- lui donner à boire,
- appeler sans tarder un médecin ou adresser l’enfant aux urgences.

SIGNES DE GRAVITE
- troubles de la conscience,
- refus ou impossibilité de boire,
- couleur anormale de la peau,
- fièvre supérieure à 39°C.
- il faut appeler immédiatement le SAMU en composant le 15.

À consulter :
- Recommandations sanitaires du Haut Conseil de la Santé Publique

 

34 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.