www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : ASH 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 décembre 2015

GT ASH 10 décembre 2015

Le SNUipp-FSU 95 demandait depuis le printemps dernier la tenue d’un nouveau groupe de travail sur l’ASH. Il s’est tenu le 10 décembre 2015.

Les trois IEN ASH étaient présents

Madame Docteur, Inspectrice Eragny ASH, est en charge des établissements spécialisés, IME, ITEP, CMPP, hôpitaux

Madame Kerebel, Inspectrice de Cergy ASH est en charge des ULIS, référents, lien MDPH, AVS

Monsieur Coail, Inspecteur Soisy ASH est en charge de l’adaptation, SEGPA, EREA, maison d’arrêt.

Chaque IEN ASH a présenté un bilan chiffré du nombre d’enfants et de jeunes accueillis en milieu ordinaire, en établissements...

Scolarisation des élèves en situation de handicap en milieu ordinaire

5 635 élèves sont en situation de handicap et scolarisés en milieu ordinaire, ce qui représente 1,63% du nombre total d’élèves dans le 1er degré.

On constate une baisse des demandes en maternelle (presque -5%) par rapport à l’année dernière alors que le nombre d’enfants scolarisés en maternelle augmente. C’est sans aucun doute à mettre en lien avec le fait que les RQTH se font plus tardivement (la MDPH effectue moins de validations dès l’année de Petite Section).

On constate par contre une augmentation de 10% en élémentaire (alors que la population scolaire n’a augmenté que de 1,5%).

- Ulis 

Les dispositifs Ulis sont principalement situés sur les territoires fortement urbanisés. La Direction académique a donc pour projet d’ouvrir des dispositifs Ulis dans des zones qui le sont moins (Vexin, secteur de Viarmes/Luzarches) pour permettre aux élèves d’être scolarisés plus à proximité de chez eux.

Les postes en Ulis école sont occupés par 59% d’enseignants spécialisés et 9% en voie de l’être (c’est à dire passant leur CAPASH). Cela signifie donc que 30 % des enseignants en ULIS sont des « faisant fonction ».

Le SNUipp-FSU 95 a insisté sur le sentiment d’isolement ressenti par les collègues en ULIS école.

Établissements spécialisés dans le Val d’Oise

- 14 IME
- 5 ITEP
- 1 EIDC
- 1 IEM (établissement de rééducation motrice)
- 8 hôpitaux
- 8 SESSAD
- 5 CMPP

1455 élèves sont accueillis dans des établissements spécialisés, la plupart ont entre 11 et 16 ans et 75% sont atteints de déficience intellectuelle.

Des élèves de 5 à 20 ans sont accueillis dans ces établissements.

L’inspection d’Eragny ASH dispose de 15 CPC. On relève un total de 10 suivis par CPC. Mme Docteur a mis en place des groupes de travail spécialisés pour les faisant fonction et un accompagnement individuel est mis en place selon la spécificité de chaque structure.

- 16% des enseignants spécialisés sont en ITEP et ces collègues sont un véritable vivier de formation. L’objectif pour les ITEP serait de fidéliser les équipes. En général, ils y restent 4 à 5 ans.

Le SNUipp-FSU 95 a rappelé les difficultés que rencontraient les collègues en ITEP dans leur quotidien.

- IME : on constate une certaine stabilité des équipes dans ces établissements . La moitié des CAPA-SH sont obtenus par des collègues qui font fonction en IME

5 classes en IME sont externalisées dans le Val d’Oise. Celles-ci montrent que l’effet école est très intéressant pour ces élèves et a un réel bénéfice.

- BD ASH : parmi les 30 Brigades ASH sur Eragny ASH , 16 restent en ASH les années suivantes.

Des groupes de travail spécifiques à chaque établissement sont mis en place pour les « Faisant Fonction ». (3X3h de présentiel ainsi que du travail personnel et d travail d’échange). Ces groupes de travail permettent de traiter des thèmes tels que la communication, l’élaboration d’outils pour les adolescents non lecteurs, la question de la préprofessionnalisation…

RASED, SEGPA, EREA

- Postes E

Cette année sur 136 postes E, 17 sont réaffectés sur d’autres types de postes et 10 sont en formation CAPASH.

- Postes G

34 postes G sur le département dont 3 hors réseau. 9 sont en formation CAPA-sh.

Peu de circonscriptions bénéficient en réalité d’un collègue rééducatueur. La DASEN a accordé des départs l’an dernier afin de pourvoir quelques postes au prochain mouvement.

Le SNUipp-FSU 95 dénonce le manque de maîtres G pourtant indispensables pour nos écoles. Chaque réseau doit être complet.

- Psychologues scolaires

103 postes sur le Val d’Oise. 4 sont en formation DEPS . Cette année 4 contractuels ont dû être embauchés pour palier le manque de psychologues scolaires.

Le SNUipp-FSU 95 demande que ces collègues soient accompagnés afin qu’ils aient une meilleure connaissance du système scolaire.

- SEGPA

1462 élèves sont scolarisés en SEGPA .

On remarque un différentiel de 200 entre le nombre de dossiers étudiés en commission et le nombre de dossiers acceptés. Plusieurs explications à cela : refus des parents ou de la commission. Les équipes enseignantes doivent constituer les dossiers car on voit beaucoup d’élèves n’ayant pas pu être orientés en 6°, l’être en 5° ou encore en 4° et ce dossier est utilisé pour cette orientation. Les représentations de la SEGPA sont à travailler auprès des collègues, il faut entretenir les visites. Une plaquette explicative a été élaborée et peut être diffusée aux familles. D’une manière générale, la circulaire du 28 octobre pose la durée de temps de travail, refixe les modalités d’admissions des élèves orientés. Elle définit les conditions d’individualisation de parcours pour mieux accéder à une qualification de niveau V.

15 « Faisant Fonction » occupent des postes en SEGPA cette année dont 9 en REP/REP+, et 8 sont en formation.

- 1 EREA et 1 poste à la MAVO étaient vacants à cette rentrée.

- E.I.P : Elèves Intellectuellement Précoces

143 dossiers étudiés. Un poste de psychologue scolaire y est dédié ainsi qu’un groupe départemental pluricatégoriel. Des outils sont disponibles en ligne sur le site de l’IA.

- Réseau P.A.S : pôle d’accompagnement spécialisé

Il est constitué d’un binôme G et D. Ces collègues interviennent dans les écoles du département pour des situations très particulières de comportement d’élèves souvent lié à de la souffrance. Le démarrage a été tardif compte tenu de la création récente de ce binôme. Les visites ont débuté au mois d’octobre et le réseau est déjà intervenu sur 20 situations. L’idée est de disposer d’un pôle ressources qui se déplace auprès des collègues. Le SNUipp-FSU 95 a demandé à ce qu’une communication plus importante soit faite auprès des écoles, qui ne sont pas toujours averties que ce type de dispositif existe, et qu’un appel à candidature plus clair soit opéré au moment du mouvement afin que les 2 binômes initialement prévus soient pourvus.

Le SNUipp-FSU 95 a rappellé que c’était la mission des postes itinérants qui avaient été supprimés malgré leur importance auprès des enfants et des équipes d’école...

Les interventions et demandes du SNUipp-FSU 95

- Les jeunes collègues sortant de l’ESPE sont très inquiets au moment du mouvement d’être potentiellement nommés sur un poste en ASH.

Le SNUipp-FSU 95 demande qu’une formation sur l’ASH et sur les différentes situations de handicap soit intégrée dans la formation initiale des collègues stagiaires.

- Les demandes de formation continue concernant le handicap sont nettement en hausse chez les enseignants en général.

Il faut un accompagnement sur les problématiques liées à l’ASH et à l’inclusion d’élèves en situation de handicap dans nos classes dans la formation initiale et continue.

- Une réalité de plus en plus difficile à vivre dans nos classes

Les délégués du personnel SNUipp-FSU 95 ont aussi insisté sur la différence entre ce qui nous est indiqué sur le papier et sur ce qui est en réalité vécu dans les classes ! La réalité est de plus en plus compliquée à vivre sur le terrain pour les collègues et par conséquent pour les élèves et les familles : manque de RASED, de psychologue et de médecins scolaires.

Le SNUipp-FSU 95 insiste sur le fait que l’inclusion d’élèves en situation de handicap ne peut se faire dans de bonnes conditions alors que l’école ordinaire elle-même ne va pas bien.

- Examen du CAPASH

Les délégués du personnel du SNUipp-FSU 95 ont tenu à revenir sur l’examen du CAPASH qui est parfois très mal vécu par les collègues. Il n’est pas possible que des collègues qui s’investissent autant et rendent service en faisant fonction en ASH (et très souvent, plusieurs années) soient maltraités lors de cet examen, en particulier lors de l’oral.

Le SNUipp-FSU 95 a signalé que certains collègues souhaitaient enseigner dans l’ASH mais que la perspective de passer l’examen du CAPASH pouvait les décourager à demander la formation.

Le SNUipp a, de ce fait, demandé un bilan chiffré des reconductions de CAPA-SH pour les candidats ne l’ayant pas obtenu la première fois. Cela permettrait de savoir ce que deviennent ces collègues souvent en souffrance.

- Référents

Le SNUipp-FSU 95 est de nouveau revenu sur la situation catastrophique des référents sur le Val d’Oise.

Sur Garges il reste toujours 2 postes vacants. La réponse de l’administration "on n’y arrive pas" (à recruter des référents) est inadmissible ! La situation des écoles à Garges est déjà très préoccupante et cette situation ne fait qu’augmenter le sentiment d’abandon des collègues. Le SNuipp-FSU 95 se demande si la DASEN en prend bien la mesure ! Le SNUipp-FSU 95 s’est de nouveau adressé à la DASEN dans un courrier.

De même, il faut absolument trouver une solution pour remplacer les collègues référents qui sont en congé maladie laissant la charge des dossiers aux équipes d’écoles ou de circonscription déjà surchargées ! Un poste de BD ASH est déjà prévu pour les remplacements des collègues référents. Mais force est de constater que cette solution n’est pas suffisante.

Le SNUipp-FSU 95 demande que la fiche de mission des référents soit revue. Nos collègues sont débordés par les demandes institutionnelles, la charge de travail inhérente aux dossiers, les relations avec les établissements de soins, les partenaires, les écoles, les familles... Il semblerait qu’une redéfinition des missions soit en cours de réflexion à la direction académique.

Le SNUipp-FSU 95, comme il s’y était engagé lors de la RIS ASH de novembre dernier, réunira dès janvier les enseignants référents afin de mettre en exergue les nombreuses difficultés rencontrées par nos collègues.

- GT AVS

Enfin, le SNUipp-FSU 95 souligne la nécessité de mettre en place un groupe de travail spécial AVS afin de pouvoir prendre un temps suffisant pour évoquer les NOMBREUX points à soulever.

 

14 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.