www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : ASH  / AESH CUI 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 mars 2016

Lettre n°25 du 18 mars 2016

Lettre aux écoles n°25

Cher-es collègues,


Depuis des années, la FSU et ses syndicats dont le SNUipp, n’ont eu de cesse de dénoncer la baisse du pouvoir d’achat des fonctionnaires.Vous le savez, le SNUipp et la FSU ont tout fait pour construire les mobilisations unitaires nécessaires pour contraindre le gouvernement au dégel du point d’indice, à des augmentations significatives de salaire et pour une ISAE à 1200 euros. Après la réussite de la grève du 26 janvier, l’appel au 22 mars était ainsi signé par la FSU, la CGT, Solidaires, la CFDT, la CGC, la FA-FP et l’UNSA (pour mémoire « Les organisations syndicales, Cgt, Cfdt, Cgc, Fa-Fp, Fsu, Solidaires et Unsa porteuses des exigences des agents publics jugeront à cette aune les annonces qui seront faites par le gouvernement. Si celles-ci (les propositions du ministère) étaient trop éloignées de leurs attentes et de celles des personnels qu’elles représentent, elles en appelleront à la mobilisation des agents de la Fonction publique y compris par la grève et les manifestations. »)


Aujourd’hui, ce cadre unitaire, tout comme l’appel unitaire national à la grève le 22, n’existent plus :

- 
- 
La CGT et Solidaires préfèrent concentrer leurs forces sur le 31 mars,

- 
- 
D’autres organisations considèrent que les annonces gouvernementales sur les salaires de la fonction publiques sont intéressantes.


Pour le SNUipp et la FSU 0,6% d’augmentation du point d’indice au 1er juillet 2016 et 0,6% au 1er février 2017 sont à mettre au compte de nos mobilisations, mais ne suffisent pas à rattraper les pertes salariales subies depuis 2010, année du début du gel du point d’indice !

Au moment où il semble que le gouvernement, suite aux pressions que nous avons exercées, s’apprête à lever symboliquement le gel des salaires, nous aurions dû en profiter unitairement pour exiger de réelles mesures de rattrapage de nos pertes salariales. Mais  compte tenu de ce contexte, il est donc de notre responsabilité de lever l’appel à la grève du 22 Cependant, les collègues qui seront en grève le mardi 22 mars seront couverts par notre préavis, et une manifestation régionale est quand même en cours d’organisation.
Nous vous proposons également de vous adresser au Premier ministre pour que la revalorisation des salaires des enseignants du primaire soit une priorité. Le 22 mars, nous irons porter publiquement cette lettre à Matignon avec l’ensemble de vos signatures.

Le SNUipp-FSU 95 appelle maintenant les collègues à se préparer à une grève massive le jeudi 31 mars :

- 
- 
La fonction publique pourra apparaitre fortement au cours de cette journée de mobilisation unitaire nationale, et nous exprimerons notre colère face à l’insuffisance de l’augmentation décidée par le gouvernement.

- 
- 
La mobilisation contre le code du travail nous concerne directement : le 1er ministre a annoncé qu’il faudrait appliquer la même logique à la fonction publique ! En exigeant le retrait de la « Loi Travail », nous protègerons la fonction publique et les services publics, tout en refusant une société d’insécurité sociale généralisée.


Bien cordialement,

Véronique Houttemane
secrétaire départementale

SNUipp-FSU 95

 

14 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.