www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Actualités 2016-2017 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 décembre 2016

PPCR : compte rendu du CTM et déclaration de la FSU

Le Comité technique ministériel de l’Éducation Nationale (CTM) s’est réuni le mercredi 7 décembre pour étudier les projets de décrets sur le statut des personnels enseignants et d’éducation et sur l’échelonnement indiciaire de certains personnels, suite aux discussions sur les « Parcours professionnels, carrières, rémunérations » (PPCR) tenues à la Fonction publique

Le SNUipp-FSU a voté en faveur de ces textes car il considère que des avancées ont été obtenues. Il a pour autant porté des amendements car des insuffisances et des désaccords demeurent.

En résumé

L’ensemble des enseignants va bénéficier dès 2017 d’une revalorisation des salaires et des carrières avec des mesures étalées jusqu’en 2020.

Le système d’évaluation professionnelle des enseignants, l’inspection autrement dit, est modifié de façon significative : moins d’inspections au cours de la carrière, plus d’accompagnement, de conseil et de formation. Le déroulement de carrière est resserré.

Le rythme d’avancement sera unique mais trois rendez-vous de carrière avec visite suivie d’un entretien et avis de l’IEN subsisteront. Ils auront un effet d’accélération dans le déroulement de carrière au sein de la classe normale pour 30% des personnels au moment des passages du 7e au 9e échelon et pour déterminer le moment d’accès à la hors classe.

Pour autant, les gains indiciaires ne sont pas suffisants notamment en début de carrière et l’accès à la hors classe doit garantir un déroulement de carrière sur deux grades pour tous y compris aux enseignants proches de la retraite.

Enfin, la création de la classe exceptionnelle réservée à un nombre limité de personnels est inacceptable.

Pour le SNUipp-FSU, il s’agit de renforcer et d’amplifier ces mesures pour permettre une meilleure revalorisation des rémunérations des enseignants du premier degré particulièrement sous-payés en comparaison de la moyenne de l’OCDE par exemple ou des autres enseignants.

Tout au long de ces discussions, le SNUipp avec la FSU a exigé la plus grande transparence, des barèmes qui prennent en compte l’expérience professionnelle et l’équité de traitement. Il a insisté sur la nécessité de tenue de CAPD et a rejeté le bilan professionnel obligatoire que le ministère voulait adopter. Il poursuit ses interventions pour améliorer les textes d’application et le déblocage de crédits nécessaires au développement de la formation et à l’évolution du rôle de l’accompagnement des IEN.

- Lire la déclaration de la FSU :

PDF - 149.9 ko
ctmen_du_7_dcembre_2016-dclaration_de_la_fsu

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.