www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Espace Telechargement  / Lettres aux écoles  / Lettres 2017 - 2018 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 novembre 2017

Lettre aux écoles du 21 novembre 2017

Lettre aux écoles du 21 novembre 2017

Cher-es collègues directrices, directeurs, Merci de bien vouloir transmettre ce message à toute votre équipe.

Le CTSD (comité technique spécial départemental) s’est tenu hier. A l’ordre du jour, le bilan de rentrée en termes de moyens et d’emplois.

Dans sa déclaration liminaire la FSU a abordé un certains nombres de points concernant le premier degré :

- La suppression des contrats aidés : « Cette rentrée est placée sous le signe des incertitudes, en raison de la multiplication des annonces ministérielles de dernière minute. La décision de supprimer un certain nombre de contrats aidés a des conséquences préjudiciables sur le fonctionnement des établissements et l’accompagnement des élèves à besoins particuliers. Dans le premier degré, ce sont les postes d’EVS aide à la direction qui sont touchés. Comment les écoles peuvent-elles fonctionner correctement si les directeurs-trices ne bénéficient plus de l’aide administrative dont ils ont besoin, alors que la simplification des tâches n’a toujours pas vue le jour et que les questions de sécurité sont prégnantes ? »

- La crise du recrutement : « A tous les échelons, l’Éducation Nationale vit une véritable crise du recrutement. Notre département a recours à un nombre conséquent de contractuel-les pour pallier cela. Ce n’est pas une réponse satisfaisante pour les syndicats de la FSU . Nos collègues, précaires, sans formation exercent dans des conditions très difficiles et démissionnent pour un certain nombre. Notre métier n’est plus attractif, les conditions d’exercices, de pouvoir d’achat et de mobilité ne contribuent pas à créer de nouvelles vocations. »

- L’insuffisance de la dotation : Dans le premier degré, malgré une dotation positive de 185 postes pour 990 élèves supplémentaires dans le Val d’oise à cette rentrée scolaire, les conditions d’exercice et d’enseignement ne sont toujours pas améliorées. Les postes créés ont en grande partie servi à répondre à la croissance démographique et au dédoublement des CP en REP+. Cette mesure a été mise en place à moyens constants en réduisant drastiquement le dispositif plus de maîtres que de classes.

Cette dotation a été très insuffisante au regard des besoins dans notre département, les effectifs dans les classes n’ont pas baissé, les écoles maternelles sont particulièrement impactées et en grande souffrance. Les RASED n’ont pu être abondés suite au gel d’un certain nombre de postes.

Qui peut croire que la difficulté scolaire sera résolue uniquement en mettant en place des CP dédoublés ? »

- Budget et priorité au primaire : «  Le projet de budget n’augure aucune amélioration. L’essentiel des créations sera consacré au dédoublement des CP en REP, comment dès lors abaisser le nombre d’élèves dans les autres classes, abonder les postes de Rased, poursuivre le dispositif prometteur du « plus de maîtres », développer la scolarisation des moins de trois ans et remettre en place une véritable formation des enseignants ? Ajoutons à cela que pour la première fois depuis 2011, le nombre de postes offert au concours 2018 du premier degré baissera ! C’est un changement de cap majeur qui hypothèque des recrutements en nombre suffisant pour la rentrée suivante. La « priorité au primaire » annoncée déjà lors du dernier quinquennat a toujours été toute relative et l’est encore davantage dans un contexte de suppression de postes dans la fonction publique. Comme l’a souligné le dernier rapport de l’OCDE, l’école primaire française est largement sous-investie, elle doit faire l’objet d’un engagement financier massif pour mener les transformations nécessaires d’une école toujours marquée par des inégalités insupportables. C’est bien d’une priorité au rabais dont il est question.  »

- Lire le compte-rendu complet sur notre site : effectifs, mesures de carte (attention, nouveauté annoncée hier par le DASEN : toutes les mesures d’ouverture et fermeture de juin et septembre sont définitives), moyens, Maîtres sup, CP 12, psy, enseignement spécialisé...

Bien cordialement,

Véronique Houttemane
secrétaire départementale
SNUipp-FSU 95

 

34 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.