www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2004 à 2006 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 octobre 2005

Direction et fonctionnement des écoles : audience à l’IA

Compte-rendu d’audience avec l’IA, mercredi 12 octobre 2005

Nous avons été reçus, mercredi 12 octobre 2005 par l’IA, à la demande de l’intersyndicale : Snuipp, FSU, SGEN, SE, sur le dossier de la direction d’école.

L’IA était accompagnée de Monsieur Roser(IA adjoint) et de Monsieur Macron.

Nous avons rappelé l’historique du mouvement dans le Val d’Oise et les revendications.

Le Val d’Oise s’est inscrit rapidement dans le blocage administratif dès l’origine du mouvement au niveau national.

Ce mouvement a été porté dans ce département par l’intersyndicale réunie aujourd’hui.

Le mouvement de blocage administratif dure depuis 6 ans, et malgré des avancées dans le Val d’Oise (décharge pour les écoles de 5 classes ), le malaise persiste.

Nous exigeons du temps pour le fonctionnement des écoles, pour le travail en équipe, une clarification des missions pour les directeurs, le nombre de tâches ne cessant de s’accroître, une reconnaissance financière, une formation continue .....

La question des EVS est naturellement posée, suite à la circulaire reçue par les directeurs.

Nous réaffirmons la nécessité d’avoir du personnel supplémentaire, qualifié dans les écoles. Les tâches sont multiples, les accompagnements divers, il est évident que les besoins existent réellement et qu’ils sont différents selon les écoles.

Mais :

- 1 les directeurs ne sont pas des « recruteurs », cela ne fait pas partie de leurs missions, ils ne sont pas des "chefs d’établissement"

- 2 les CAE sont des emplois précaires

- 3 aucun diplôme n’est exigé pour un emploi d’EVS, or nous avons besoin de personnel qualifié dans les écoles.

L’IA « entend » les remarques de fond et de principe. Quant à la forme, c’est en effet de son ressort. A la suggestion de mettre en place des commissions de circonscription, elle répond qu’on peut l’envisager dans certains secteurs ; réponse déjà donnée la veille, lors de l’audience accordée à la FSU.

Elle pense également qu’il faut séparer les missions en 2 dossiers : l’intégration des enfants en situation de handicap et « le reste ».

Elle est "sensible" à notre argument concernant la candidature de personnes proches de l’école(parents, grands frères...), le souhait n’étant pas de "mettre les directeurs et les équipes en difficulté" et de ne pas les "exposer".

Monsieur Macron comprend la position de l’intersyndicale sur le fond mais pense néanmoins que le directeur est le plus apte à choisir.

L’ IA, fait appel à Monsieur Veschaeve qui nous re-décline la circulaire.

Aucune réponse n’est apportée quant au nombre d’ « emplois » proposés dans le Val d’Oise. « Si le nombre de demandes est trop important, nous mettrons en place un groupe de travail pour définir des priorités départementales. » Madame l’IA

Nous revenons sur le dossier direction d’école dans son ensemble. L’IA dit que les EVS sont la réponse, ce n’est évidemment pas notre avis. Les EVS sont encore un nouveau dispositif non pérenne pour des " emplois" précaires dans l’unique but de faire baisser le taux de chômeurs d’ici les élections de 2007.

L’impact médiatique de notre action du 21 septembre a permis de populariser notre action au sein de la population. Malgré cela, force est de constater que nous devons continuer à porter nos revendications tant sur le plan départemental que national.

 

32 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.