www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Actualités 2017 2018 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 mai 2018

CRPE : la crise de recrutement se poursuit !

Les résultats de l’admissibilité du concours de recrutement de professeurs des écoles (CRPE) sont arrivés dans l’ensemble des académies. Ils confirment une crise de recrutement qui perdure et frappe durement certaines académies. Pour le SNUipp-FSU, il y a urgence à prendre des mesures concrètes.

15 877 admissibles pour 10 526 recrutements prévus pour le concours externe, malgré la forte baisse de postes offerts (-1 161 postes) les premiers résultats du CRPE interpellent une nouvelle fois sur l’attractivité du métier. Sur l’ensemble des concours (externe, interne, troisième voie), on compte seulement 18 017 admissibles pour 11840 recrutements prévus, soit un ratio très faible de 1,52 candidat pour un poste.

Des académies déjà sous tension

Sans surprise, ces résultats inquiétants fragilisent le recrutement dans plus de la moitié des académies (19 !) dont le ratio admissible/poste est inférieur à 2, parmi lesquelles : Aix Marseille, Amiens, Besançon, Créteil, Dijon, Grenoble, Guadeloupe, Guyane, Lille, Limoges, Lyon, Mayotte, Nancy-Metz, Nice, Orléans-Tours, Paris, Reims Strasbourg et Versailles… Dans deux académies, le nombre d’admissibles est même inférieur aux postes mis au concours. à Créteil, il y a 1 359 admissibles pour 1 450 postes.

À Versailles, 1 675 admissibles pour 1 700 recrutements.

116 recrutements manqueront donc à l’appel pour ces académies avant même les résultats définitifs du concours préfigurant une nouvelle crise et faisant courir le risque d’un appel à des contractuels .

Une situation récurrente depuis 2013

Depuis cinq ans, tous les CRPE ont été marqués par des recrutements non effectués et au total 2 796 recrutements n’ont pu se réaliser à l’issue des épreuves d’admission. Cette crise a des causes multiples : élévation du niveau de recrutement sans mesures favorisant l’accès à tous (pré-recrutements, aides sociales…), rémunération insuffisante mais aussi conditions d’entrée et d’exercice du métier difficiles.

Des solutions à trouver d’urgence

Pour rendre le métier attractif, le SNUipp-FSU demande des mesures ambitieuses de pré-recrutement dès l’entrée à l’université, une réelle amélioration des conditions de formation et d’entrée dans le métier des nouveaux enseignants, ainsi qu’une revalorisation salariale. Il y a urgence, car il en va de la qualité du service public d’Éducation due à tous les élèves sur l’ensemble du territoire. Le syndicat va s’adresser rapidement au ministère pour lui demander de faire en sorte qu’aucun poste ne soit perdu à la rentrée 2018.

- détail des résultats par académie

 

30 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.