www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Actualites 2018-2019 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er février 2019

LOI BLANQUER : Attention ! vote de la création d’écoles du socle regroupant école et collège

Après le maintien de l’article 1 en l’état, malgré la promesse du ministre de le modifier, les députés adoptent en commission l’amendement sur la création des écoles du socle qui regrouperont école et collège dirigées par un principal et un directeur adjoint !

Le 4 février 2019 un courrier unitaire unitaire a été adressé aux député(e)s de l’assemblée nationale :

https://www.snuipp.fr/system/resources/W1siZiIsIjIwMTkvMDIvMDYvN2Y2bWswdWRxX2NvdXJyaWVyX2NvbW11bl9FUFNGLnBkZiJdXQ/courrier%20commun%20EPSF.pdf

L’amendement proposé par Cécile Rilhac (aussi co-auteur de la mission flash sur les directeurs d’école où cette préconisations apparaissait déjà) instaurerait des "établissements publics des savoirs fondamentaux" dans le prolongement de l’article 6 qui crée des établissements publics internationaux (EPLEI).

Concernant ces établissements publics internationaux, on peut lire sur le café pédagogique : "JM Blanquer essaie de convaincre qu’avec les EPLEI "on tire le système éducatif vers le haut". La majorité cède une concession : un amendement de la rapporteure prévoit que le recteur affecte les élèves et qu’il doit veiller à la mixité sociale. Mais l’entrée dans ces établissements se fera sur des critères scolaires tels qu’ils seront de facto réservés à des enfants favorisés. Dans certains établissements, l’EPLEI ce sera des classes à part, socialement très marquées."

Qu’est ce que seront ces établissements publics des savoirs fondamentaux ?

cliquer sur l’image pour découvrir le contenu

GIF - 344.7 ko
loi école confiance - établissements publics savoirs fondamentaux optimisé

extraits de l’amendement : « Art. L. 421‑19‑14. – Les établissements publics des savoirs fondamentaux sont constitués de classes du premier degré et du premier cycle du second degré. Ils regroupent les classes d’un collège et d’une ou plusieurs écoles situées dans le même bassin de vie. (...) après conclusion d’une convention entre ces collectivités.

Art. L. 421‑19‑16. – L’établissement public des savoirs fondamentaux est dirigé par un chef d’établissement qui exerce les compétences attribuées au chef d’établissement par l’article L. 421‑3. Un directeur-adjoint exerce, sous son autorité, les compétences attribuées au directeur d’école par l’article L. 411‑1 et assure la coordination entre le premier degré et le second degré ainsi que le suivi pédagogique des élèves et anime le conseil des maitres.

EXPOSÉ SOMMAIRE

Le présent amendement vise à permettre le regroupement d’écoles avec un collège au sein d’un même établissement public local d’enseignement, à l’initiative des collectivités territoriales de rattachement de ces écoles et de ce collège. Ce type d’établissement ne doit être mis en place que là où les communautés éducatives l’estiment utile.
Ces établissements pourront regrouper les structures scolaires d’un même bassin de vie, entendu comme le territoire au sein duquel les interactions économiques, les relations entre collectivités, le réseau de transport existent et sont en lien.
Ces structures permettront de faciliter le parcours et le suivi individuel des élèves de la petite section à la troisième. Elles permettront aussi à de très petites écoles (la moitié des 45000 écoles de France comptent moins de 4 classes) d’atteindre une taille critique rendant possibles certains projets pédagogiques ainsi que des collaborations entre enseignants de cycles différents.
(...)
Les tâches qui incombent aux directeurs d’écoles, sans aide administrative et avec très peu de décharges dans les petites écoles, pourraient ainsi être réparties entre le directeur-adjoint et l’équipe administrative du collège.
Enfin, la spécificité de chacun des degrés et des cycles est bien conservée à travers le maintien de chacun des conseils existants.

Et les IEN ?

Fin décembre le ministre a écrit un courrier aux inspecteurs de l’éducation nationale. Dans ce courrier on pouvait lire : (...) une réflexion sur l’évolution des trois corps d’inspection (IEN CCPD, IEN-IO, IEN-ET) est engagée.

(...) la première thématique qui sera étudiée en tout début d’année 2019 sera relative à la question de vos missions et de vos conditions de travail. Il me semble important de favoriser au maximum un allégement de vos tâches administratives pour vous recentrer sur le coeur de votre métier, à savoir l’accompagnement et l’inspection des professeurs de la maternelle au lycée"

Est-ce en rapport avec ce projet d’école du socle ?

ARTICLE DE PAUL DEVIN sur Mediapart "Ecoles du socle dans la loi Blanquer : la stratégie du cheval de Troie ! "

Paul Devin : Syndicaliste FSU, inspecteur de l’Education nationale, secrétaire général du SNPI-FSU, syndicat des inspecteurs (IEN et IA-IPR).

Un amendement à la loi Blanquer a été adopté qui prévoit la création d’"établissements publics des savoirs fondamentaux" regroupant les classes de la petite section de maternelle jusqu’à la fin du collège. Cet amendement agit comme un cheval de Troie en insérant, in extremis, dans la loi, le principe des écoles du socle.

voir la suite ici :

https://blogs.mediapart.fr/paul-devin/blog/310119/ecoles-du-socle-dans-la-loi-blanquer-la-strategie-du-cheval-de-troie

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.