www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Actualites 2018-2019 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 février 2019

Compte-rendu du conseil de formation du 12 février 2019

Le conseil départemental de formation est un organisme consultatif dans le domaine de la formation continue des instituteurs et des professeurs des écoles. Il a lieu deux fois par an. Compte-rendu

QU’EST CE QUE LE CONSEIL DE FORMATION ?

Le conseil départemental de formation est un organisme consultatif dans le domaine de la formation continue des instituteurs et des professeurs des écoles. Il a lieu deux fois par an.

Le bilan de l’année en cours et les perspectives pour l’année scolaire prochaine ont été présentés par l’IEN responsable de la formation continue madame Collin-Rovelas. Monsieur Cosnard, DASEN et monsieur Garcia IENA étaient également présents, ainsi que des représentants des IEN de circonscription. L’iEN en charge de « Garges politique de la ville » a présenté la formation spécifique des REP+. Dans cette instance, les conseillers pédagogiques des groupes départementaux sont représentés, les personnels de la formation continue de la DSDEN le sont également, comme l’ESPE. Le référent magistère est présent.

Pour ce qui est de la représentation syndicale, seuls les représentants du SNUIpp-FSU étaient présents.

Vous trouverez la déclaration liminaire du SNUipp-FSU 95 ici :

PDF - 82.5 ko
Déclaration du SNUipp

Le SNUipp a souligné, comme l’a fait le rapport de juin 2017 de l’Inspection Générale de l’Éducation Nationale, la faiblesse des moyens, l’insatisfaction des enseignants quant à l’offre de formation, et l’inadéquation avec les besoins réels des personnels, même si nous reconnaissons les efforts réalisés par le département du 95 pour offrir le maximum de journées de formations aux collègues compte tenu des moyens alloués à la formation.

Cependant l’offre reste minime. En dehors des 18 heures de formation, 230000 journées de formation prévues pour cette année (en dehors des formations statutaires) soit 3 jours par collègues (sachant qu’il y a des stages départementaux de 4 jours +1, des formations proposées a ceux qui sont complétés par des PES ). Beaucoup trop insuffisant !

Le DASEN « prédit de beaux jours à la formation dans ce département ». Nous aimerions être aussi optimistes que lui.

BILAN INTERMÉDIAIRE POUR 2018-2019

Le plan de formation articule le plan académique 2020 et les priorités nationales. Le plan académique se décline en 3 axes :

Axe n°1 : Réussir à tout niveau et dans tous les territoires (Éducation prioritaire REP, Formations REP+, Continuité inter-degrés, Formations didactiques et pédagogiques massées, Suivi d’évaluation d’école, Projet d’école, Gestion de crise, Accompagnement d’équipe, Formation nouveaux CP 12, Stages départementaux)

Axe n°2 : Apprendre et agir dans le monde du 21ème siècle : École numérique

Axe n°3 : Mobiliser les intelligences (formations pour postes ou missions spécifiques : TPS, Faisant fonction ASH, BD, contractuels, directeurs, maitres formateurs…)

A ce jour, les formations programmées ont toutes pu avoir lieu.

Certains pans de la formation sont à revoir ou à étoffer :
-  La formation des contractuels embauchés après septembre. Point faible relevé par l’administration.

-  Le SNUipp-FSU a également souligné que la formation des débuts de carrière comme leur accompagnement n’étaient pas satisfaisants. Madame Collin reconnait une trop faible offre à destination de ces collègues. Tout comme l’accompagnement des PES en difficulté (possibilité de remplacement pour observation dans une classe…)

-  L’identification des besoins des collègues. Ce recensement des besoins devrait être fait dans les circonscriptions, avec entre autre le recensement des volets « formations » des projets d’école, et les besoins identifiés lors des PPCR.

Point sur Magistère

Les fonctions de magistère s’étendent : des espaces collaboratifs ont été ouverts pour les formateurs, les groupes départementaux, les candidats CAFIPEFM, les PES cas 3, les BD.

Concernant l’utilisation dans les 18 heures, le dispositif a été assoupli pour ce qui est du format des distanciels.

Un outil d’évaluation des formations va être progressivement mis en place. Il s’agit d’évaluer pour permettre aux concepteurs de faire évoluer, d’ajuster leurs formations pour qu’elles s’adaptent au mieux aux besoins et aux attendus des stagiaires. A la suite des formations, les stagiaires recevront dans leur boite mail professionnelle un questionnaire court à remplir pour donner leur avis.

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION POUR 2019-2020

Les 3 axes du Plan de formation départementale restent les mêmes. Les priorités également :
-  Cycle 1 : Langage oral + épanouissement
-  Entrée sécurisée au CP
-  Lire/écrire au cycle 2
-  Conforter les compétences en compréhension
-  Améliorer les compétences dans le domaine des mathématiques
-  Favoriser l’innovation et le numérique

Ces intitulés de formation sont les mêmes que l’an dernier, mais chaque circonscription devrait décliner ces grands thèmes pour proposer une offre, un contenu renouvelés chaque année. Le DASEN parle de « souplesse intelligente » pour faire fonctionner le système de la formation, même si dit-il « il faut labourer profond » pour justifier cette reproduction à l’identique des offres de formation.

Les circonscriptions devraient avoir entre 4 et 7 journées où elles pourront proposer, dans le cadre des priorités, des formations en fonction des besoins des enseignants, selon des formes adaptées aux contextes locaux.

Une journée à destination des directeurs devrait également être proposée en circonscription dans le cadre de la formation continue des directeurs.

Comme nous l’avons fait lors de la déclaration liminaire, nous ne pouvons que regretter le resserrement du panel des offres de formation. Mathématiques, français. Exit les arts visuels, la musique, l’EPS, l’histoire, la géographie, sciences… à moins de les glisser incognito dans les formations aux fondamentaux.

Dans la partie questions diverses le SNUipp-FSU est intervenu pour obtenir des éclaircissements sur :

-  Le tutorat des directeurs (voir circulaire 2014-164) qui a été enfin mis en place dans le département. « les directeurs nouvellement nommés (les directeurs effectuant de l’intérim, ou faisant fonction ne sont pas concernés) bénéficient d’un tutorat assuré par un directeur expérimenté et rémunéré pour cette fonction » (300 euros par an versé à la fin de l’exercice) http://cache.media.education.gouv.fr/file/PERSONNELS_eDUCATION_NATIONALE/02/9/FICHE_11_tutorat_1043029.pdf

-  Le dossier des tutorats de CAPPEI pour l’année scolaire 2017-2018 : en effet les collègues ayant effectué ce tutorat n’ont pas été payés, alors que la circulaire est datée du 14/02/2017 et se trouve sur le site académique datée du 30/03/2017, donc pour une mise en œuvre dès septembre 2017. Un courrier a été adressé en ce sens par les SNUipp-FSU de l’académie à la rectrice. Lors de l’audience programmée avec cette dernière la semaine prochaine, le sujet sera de nouveau abordé.

-  La formation continue des enseignants spécialisés qui n’est pas présentée lors des CDF. Réponse : cette présentation aura lieu lors du conseil de formation de juin prochain.

-  Le CPF (compte personnel de formation) : nous posons la question à chaque CDF (avant c’était sur le DIF). Le 21 novembre 2018 un arrêté a été publié pour compéter les décrets et les circulaires parus précédemment (mai 2017) et qui fixe les plafonds de prise en charge. Nous avions des questions sur le futur traitement des demandes, sur l’utilisation de l’enveloppe de financement, sur l’information qui sera donnée chaque année aux organisations syndicales, mais l’administration, à ce jour, n’a aucune information à nous communiquer sur l’accès à ce droit.

Autres questions diverses :
-  La demande que des représentants des PES puissent siéger au moins une fois dans l’année au conseil de formation, s’ils y ont leur place d’après les textes, ce qui semble être le cas. (pour des mandats d’un an)

-  Une demande de formation de « prise de poste » pour les CPC qui débutent dans leurs fonctions et de formation à l’ingénierie de formation (pour tous les formateurs), qui a retenu l’attention de l’IEN chargée de la formation.

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.