www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Actualites 2018-2019 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
28 mars 2019

LOI BLANQUER : ILS PRENNENT POSITION...

Le GFEN, des maires de grandes villes... prennent position sur la loi Blanquer.

CLAUDE LELIEVRE historien de l’éducation

"Il n’y pas de colonne vertébrale dans cette loi, tacle l’historien de l’éducation Claude Lelièvre. C’est donc normal qu’il y ait des amendements sur tout et n’importe quoi." Quelle vision de l’éducation promeut exactement la loi sur "l’Ecole de la confiance", projet fourre-tout de 25 articles qui réforme aussi bien la maternelle que la formation des enseignants ? "Je ne vous propose ni de refonder ni de reconstruire", avait affirmé le ministre dans son discours d’introduction dans l’hémicycle. Mais "une nouvelle étape de cette épopée glorieuse de l’école depuis la fin du XIXe siècle : il lui faut encore faire réussir pleinement tous les élèves."

LE GFEN

Le GFEN prend la parole pour alerter sur les dangers du projet de loi pour une "Ecole de la confiance" et pour réaffirmer qu’un enseignement public de qualité passe par un projet ambitieux de formation pour les professionnels de l’éducation. Le texte "Une véritable formation professionnelle pour un enseignement visant la réussite de tous les élèves" est à télécharger ICI

extrait : Nous, GFEN, prenons la parole pour alerter sur les dangers de cette loi et dénoncer ce sabordage sans précédent de l’école publique, celle qui tant bien que mal, a cherché à relever le pari de la démocratisation, en défendant des valeurs dans lesquelles nous nous reconnaissons.

FCPE

JPEG - 42.4 ko
FCPE
JPEG - 71.5 ko
FCPE 2

LA MAIRIE DE SAINT DENIS

La municipalité appelle à manifester le 30 mars contre le projet de loi porté par le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Il s’agit d’une réforme profondément inégalitaire, qui bénéficiera aux plus privilégiés et à l’enseignement privé, au détriment de moyens pour l’école publique. En particulier, les nouveaux « établissements publics de savoirs fondamentaux » visent à supprimer des postes de direction d’école, d’enseignement et d’inspection du ministère au détriment des enfants de Saint-Denis. Alors qu’à l’inverse, le rapport de la récente mission parlementaire sur « l’évaluation de l’action de l’Etat dans l’exercice de ses missions régaliennes en Seine-Saint-Denis » montre qu’il faudrait plus de moyens pour obtenir un traitement à égalité avec les autres départements français.

En décembre 2018, bien avant le projet de loi Blanquer, la municipalité a candidaté au dispositif des « Cités éducatives » qui, sur ses principes, semblait pouvoir contribuer au développement du service public de l’éducation à Saint-Denis. Le Maire a été alerté par la communauté éducative. Suzanna de la Fuente, Maire-adjointe à l’enseignement, a reçu le syndicat d’enseignants SNUIPP, le 19 mars 2019. En l’absence de clarification du gouvernement et suite à l’éclairage et l’expertise du syndicat nous pensons qu’il existe un risque que ce dispositif soit une porte d’entrée pour la réforme Blanquer. Pour cette raison, la municipalité renoncera à intégrer le dispositif si elle était retenue dans les 60 sites expérimentaux qui seront désignés prochainement au niveau national.

LA MAIRIE DE NANTES

Nantes : la ville ne veut pas du regroupement écoles-collèges prévu par la loi Blanquer La loi Blanquer prévoit le regroupement des écoles et collèges au sein d’un même établissement. Opposée à cette idée, la maire de Nantes Johanna Rolland a envoyé un courrier au ministre de l’Education nationale pour lui signifier son désaccord.

ARTICLE

café pedagogique : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2019/03/27032019Article636892679296858599.aspx

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.