www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Actualités 2019 2020 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 octobre 2019

Souffrances au travail : STOP ! Rassemblement à Paris le 6 novembre

Le 3 octobre des milliers de collègues se sont rassemblés partout en France le jour du CHSCT départemental qui faisait suite au suicide de notre collègue Christine Renon, un drame qui a mis en colère toute la profession. Cela ne peut plus durer ! Il est urgent de satisfaire les revendications ! Le ministre doit protéger le personnel de l’éducation nationale !

Suite au suicide de Christine Renon, les organisations syndicales ont demandé la tenue d’un CHSCT au ministère afin d’évoquer en urgence la question des conditions de travail dans les écoles. Ce sera également l’occasion pour les personnels d’exprimer ce jour-là leurs doléances.

Le 1er octobre dernier, les organisations syndicales représentées au Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) s’adressaient au ministre pour lui demander une réunion extraordinaire de cette instance. Au programme, les représentantes et représentants du personnel ont exigé du ministère une information précise sur la connaissance des actes suicidaires ainsi qu’un travail sur les mesures de prévention. Elles ont obtenu gain de cause.

Le CHSCTM se tiendra le 6 novembre prochain.

A cette occasion, les organisations syndicales réclameront également au ministère une réelle amélioration des conditions de travail des directeurs et directrices d’école et de tous les personnels qui font vivre les écoles, les établissements et les services. Elles rappelleront que cela passe par une meilleure reconnaissance de leur professionnalité, des mesures pour garantir la santé, la sécurité, le bien-être au travail et le développement des services de médecine de prévention ainsi que la mise en place d’une organisation moins verticale et moins injonctive, valorisant au contraire le travail collectif.

Ce sera aussi l’occasion de dénoncer une nouvelle foi la suppression programmée des CHSCT qui aggravera la prise en charge de celles et ceux qui sont en souffrance.

Enfin, elles demanderont à nouveau que les représentants des personnels puissent poursuivre leur rôle de contrôle sur toutes les opérations de mouvement et d’avancement de carrière des personnels, alors même qu’il est prévu de les en déposséder dès 2020.

Aussi le SNUipp-FSU propose que l’ensemble des personnels, directeurs, directrices, enseignants et enseignantes, psychologues, conseillers et conseillères pédagogiques mais également AESH puissent ce jour-là, par diverses actions, porter leur revendications pour améliorer les conditions de travail dans les écoles. Rassemblements, conférences de presses, recueil de cahiers de doléances… autant de moyens qui permettront aux personnels des écoles d’exprimer leur colère à l’occasion de cette réunion extraordinaire du CHSCT Ministériel.

Le SNUipp-FSU 95 appelle les collègues à se rassembler massivement à PARIS lors de la tenue de ce CHSCTM.

MERCREDI 6 NOVEMBRE 2019 de 13h30 à 15h00

72 rue Regnault

(angle rue des terres au curé)

PARIS 13ème

- Lire le courrier unitaire au ministre

Communiqué commun des organisations FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT, FERC-CGT, SUD-Education

Nos organisations syndicales, FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT, FERC-CGT et SUD-Education ont adressé, le 8 octobre dernier, un courrier au Ministre de l’Education nationale à ce jour sans réponse. Elles lui demandaient des actes suite au malaise, à l’émotion et à la colère exprimées par les personnels après l’acte dramatique de Christine Renon.

C’est pour exprimer fortement nombre de revendications que ces organisations syndicales appellent à faire du 6 novembre prochain une journée de mobilisation (rassemblements, conférences de presse, demandes d’audience...).

Elles demandent :
- une réelle amélioration des conditions de travail des directeurs et directrices d’école, des enseignant-es et de tous les personnels qui font vivre les écoles, les établissements et les services,
- une meilleure reconnaissance de leurs professionnalités,
- des mesures pour garantir la santé, la sécurité et le bien-être au travail et le développement des services de médecine de prévention,
- une organisation moins verticale et moins injonctive des écoles, établissements et services. L’organisation d’un travail plus collectif et à des rythmes plus respectueux de la qualité de vie au travail,
- les moyens utiles indispensables au bon fonctionnement des écoles, des établissements et des services ainsi que les créations d’emplois nécessaires pour l’ensemble des personnels. Enfin, ces organisations syndicales dénoncent, une nouvelle fois, la suppression programmée des CHSCT qui aggravera la prise en charge de celles et ceux qui sont en souffrance.

Les Lilas, 17 octobre 2019

 

26 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.