www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Actualités 2019 2020 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 avril 2020

CTSD du 16 avril : déclaration du SNUipp-FSU 95, compte-rendu et liste des mesures

Le CTSD s’est tenu en visio conférence ce jeudi 16 avril. Déclaration liminaire, réponses du DASEN, mesures de carte scolaire, lire le compte rendu complet.

En amont des travaux, le SNUipp-FSU a lu une déclaration liminaire : crise sanitaire, moyens alloués, reprise le 11 mai ?
- lire la déclaration

PDF - 22.9 ko
Déclaration CT du 16 avril 2020

Reprise des écoles le 11 mai ?

Suite à notre déclaration liminaire, le DASEN indique qu’il partage nos inquiétudes et qu’une reprise sans toutes les garanties sanitaires serait irresponsable.

Le 11 mai est un point de repère, mais la reprise sera soumise à l’avis des médecins et des spécialistes.

La DSDEN est en contact avec les collectivités territoriales pour la désinfection des locaux.

Concernant l’aspect pédagogique le DASEN dit qu’il faudra se préparer ensemble, que des pistes sont évoquées et qu’il est preneur de propositions.

Il répond favorablement à notre demande de journée de pré reprise pour les équipes d’école.

Le SNUipp-FSU 95 est ré intervenu :

Au-delà des questions techniques, il s’agit bien maintenant de faire face à une déclaration politique du président, qui n’a absolument pas été anticipée et qui montre une fois de plus l’impréparation totale dans la gestion de la crise sanitaire actuelle ! Il ne saurait être question de sacrifier des enseignant.es et des élèves au bénéfice de la reprise économique ! De plus, nous ne mesurons sans doute pas encore la fatigue physique et psychique de nos élèves quand nos collèges nous disent à quel point eux-mêmes sont fatigué.es. Il n’y a plus aucune limite entre vie privée et vie professionnelle.

Dotation, carte scolaire et interventions du SNUipp-FSU 95

Le SNUipp FSU est intervenu pour rappeler que cette dotation était insuffisante pour notre département. 127 postes attribués pour près de 1 600 élèves supplémentaires attendus à la prochaine rentrée (le DASEN annonce d’ores et déjà que ce sera plus...) , la poursuite du dédoublement des classes dont les GS en REP+ et/ou cités éducatives.

Au vu des éléments étudiés lors du groupe de travail, il n’est pas rare de voir des écoles, en éducation prioritaire, maternelles ou élémentaires (hors classes dédoublées) avec des effectifs moyens qui dépassent 25 élèves par classe ! Cette moyenne augmente nettement hors éducation prioritaire.

Compte tenu de la crise sanitaire inédite que nous vivons actuellement, le SNUipp-FSU réclamait un moratoire sur les opérations de carte scolaire, en les limitant aux seules ouvertures de classes là où elles sont nécessaires. Nous demandions également une dotation supplémentaire permettant d’alléger les effectifs, de développer les RASED et les maîtres supplémentaires. Cela dans toutes les écoles, afin de reconstruire ce que cette crise sanitaire aura chamboulé et peut-être enfin s’attaquer franchement aux inégalités.

La prochaine rentrée doit se faire avec tous les moyens nécessaires pour permettre à chaque élève de pouvoir accéder aux apprentissages et réussir dans les meilleurs conditions.

Or, ce ne sont pas les 10 postes supplémentaires accordés au Val d’Oise qui permettront cela ! Ces postes couvrent uniquement le refus des fermetures de classes dans les zones dites rurales mais ne permettent pas d’améliorer les conditions pour les élèves des autres classes.

C’est pour dénoncer cela que l’intersyndicale du Val d’Oise avait refusé de siéger la semaine dernière : relire l’article et le courrier à Monsieur l’Inspecteur d’académie.

Nous étions également longuement intervenu.es sur la situation des collègues directrices et directeurs d’école et la charge de travail supplémentaire pendant cette période de confinement. Le SNUipp-FSU a d’ailleurs écrit au ministre en ce sens : relire le courrier au ministre

Concernant les écoles qui bénéficient aujourd’hui d’un quart de décharge supplémentaire au-delà de la décharge totale, le DASEN répond qu’il maintiendra l’existant pour la prochaine rentrée.

En ce qui concerne la dotation du département, le SNUipp FSU a interrogé le DASEN sur l’absence de créations de postes hors la classe : remplacement, formation, RASED.

Le DASEN répond :

- qu’un effort a été fait concernant les CPC, les 2 dernières années avec 14 créations de postes.
- pour les RASED, que ce ne sont pas les objectifs nationaux !
- concernant le remplacement, le DASEN dit qu’il aurait espéré réabonder si la dotation complémentaire avait été à la hauteur

De manière générale, le DASEN reconnait devoir faire des choix en fonction de la dotation, il corrobore notre analyse de la situation : la dotation est bien insuffisante au regard des besoins dans notre département ! C’est également aussi pourquoi, les seuils des classes dédoublées sont passés à 15 en moyenne et 13 lorsqu’il s’agit de co intervention ! Il s’agit bien là de récupérer des postes !

Malgré le confinement et les conditions difficiles, vos élu.es du SNUipp-FSU 95 ont travaillé sur plus de 300 enquêtes renvoyées par les écoles. La confiance accordée montre l’attachement des équipes au paritarisme, à l’équité et la transparence.

Nous sommes intervenu.es (le SNUipp-FSU 95 est la seule organisation syndicale à pouvoir le faire) sur toutes les situations individuelles au regard des documents de travail et de l’intérêt collectif.

Suite à nos interventions, des écoles obtiennent :

- une ouverture
- des surveillances vers l’ouverture
- des levées de fermeture
- des levées de mesure de surveillance vers la fermeture

Dotation et Carte Scolaire : en chiffres

- 1577 élèves supplémentaires à la rentrée, la hausse démographique se poursuit dans notre département

- 127 postes ont été alloués au Val d’Oise pour la hausse démographique et le dédoublement des classes

- 10 postes supplémentaires accordés au Val d’Oise pour compenser la non fermeture de classes en zone rurale

Suite à nos interventions en groupe de travail, le DASEN prononce :

- 164 ouvertures de classes dont 70 GS

- 102 fermetures.

- 55 écoles restent sous surveillance vers une mesure de fermeture .

- 32 écoles restent sous surveillance vers une mesure d’ouverture .

- 14 ouvertures et 29 fermetures de CP12

- 11 ouvertures et 47 fermetures de CE1 12

- 1 scission d’école

Bilan des propositions de mesures

hors classes dédoublées

ouvertures fermetures A Surveiller vers Ouverture A Surveiller vers Fermeture
69265532

classes dédoublées

GS 15 ouverturesCP15 ouverturesCP15 fermeturesCE1 15 ouverturesCE1 15 fermetures
7014291147

Autre incidence des mesures

- 4.48 postes pour l’augmentation des décharges de direction

Vote indicatif des organisations syndicales :

- CONTRE : 5 FSU , 2 FO
- ABSTENTION : 1 UNSA
- ABSENCES : 1UNSA et 1 CGT

Le CDEN (comité départemental de l’éducation nationale) se tiendra mardi 21 avril à partir de 18h30 en visio conférence, en présence du préfet, du DASEN,du conseil départemental, de maires, des associations de parents d’élèves et des organisations syndicales représentatives.


- 

Liste des mesures ouvertures, fermetures, mise sous surveillance

en vert les nouvelles mesures gagnées par le SNUipp-FSU 95

- En rouge, les nouvelles mesures annoncées par l’IA au détriment des écoles :

PDF - 149.7 ko
MCS - 16 avril 2020

Fusion ou scission d’école

- 0 fusion
- 1 scission d’école : l’école primaire HATREL de Deuil La Barre

- Voir le document :

PDF - 216.1 ko
Fusions ouv RS2020 OS (1)

Postes hors la classe

Nous avons été destinataires de l’évolution des postes hors la classe : au total

- 2 postes supplémentaires pour les UPE2A et EFIV
- 8 postes pour l’ASH

- Voir le document :

PDF - 425 ko
Carte CASNAV - ASH - RS20 (1)

Pour toute question, contactez vos délégué.es du personnel du SNUipp-FSU 95 sur snu95@snuipp.fr

 

43 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.