www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Actualités 2019 2020 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 mai 2020

Stagiaires à temps plein dans les classes en fin d’année ?

En cette fin d’année très particulière, certains départements demandent aux professeur·es des écoles stagiaires de prendre une classe à temps plein, notamment pour pallier le manque d’enseignant·es dans les écoles. Est-ce légal, possible ? Quelques éléments de réponses.

Afin d’organiser la rentrée en classe des élèves, suite au dé-confinement, et en invoquant la non réouverture des INSPE, certains départements demandent voire obligent les stagiaires à assurer un service à temps plein dans les écoles. Ces demandes, parfois insistantes, nécessitent un éclairage :

la reprise des stagiaires ne peut se faire qu’à mi-temps en classe (sauf pour celles et ceux déjà à temps plein en classe), les textes régissant le temps de stage sont clairs.

Des ORS précises

Les Obligations Réglementaires de Service (ORS) des stagiaires sont précisées, notamment, dans la circulaire n° 2014-080 du 17-6-2014 : IV- Principes généraux d’organisation du stage La formation des stagiaires sera profilée en fonction de leurs besoins et il faudra définir l’articulation du dispositif entre le stage en école ou établissement et la formation en Espe, selon que cette dernière sera filée ou massée. Pendant les périodes de formation en Espe, les stagiaires seront dispensés des obligations de service du corps d’accueil. Pour une partie des stagiaires, notamment pour les étudiants préparant leur M2, cette dispense de service sera organisée à hauteur d’un mi-temps.

Les stagiaires qui préparent leur M2 sont donc à mi-temps en classe.

Non réouverture des INSPE

Actuellement, et jusqu’à la fin de l’année scolaire, les INSPE sont fermés, mais la formation ne s’arrête pas pour autant. La plupart des stagiaires doivent d’ailleurs encore rendre des écrits (mémoire, dossier réflexif...) et doivent avoir du temps pour cela.

D’autre part, nombre de formatrices et formateurs continuent d’entretenir les échanges avec leurs étudiant·es, la formation se poursuit. Enfin, cette fin d’année scolaire peut parfois être aussi l’occasion pour les stagiaires de se projeter sur la rentrée suivante.

Volontariat des stagiaires

En tout état de cause, pour les départements qui demanderaient une reprise à temps plein en classe après la fin du parcours INSPE, (comme cela est proposé régulièrement ces dernières années dans certains départements pour les dernières semaines de classe), cela ne peut être que sur la base du volontariat et les stagiaires concerné·es doivent se voir délivrer un ordre de mission par la DSDEN afin qu’ils et elles soient couvert·es en cas d’accident.

Concernant les informations spécifiques au departement du 95 :

 


LES PES qui ont des cours à l’Inspe ( M2, PA cas 1 et cas 2) :
A partir du 11 mai ils continuent l’alternance (classe et Inspe). Ils ont possibilité ( comme tout PE) de continuer à enseigner à distance pour les élèves qui ne seront pas présents sur les écoles mais uniquement sur leurs jours de classe. Il n’y a pas possibilité de réquisitionner les pes sur les jours inspe ( ni en présentiel ni en distanciel)
Les cours s’arrêtent à partir de la mi mai pour les PES de Cergy ( selon leur groupe certains ont cours jusqu’à début juin). Pour les PES de Gennevilliers les cours s’arrêtent plus tard ( le 5 juin au plus tôt, certains ont cours jusqu’au 24 juin). Pour Nanterre, ce sera aussi entre mi mai et mi juin.
Dès que les PES n’ont plus de cours à l’Inspe, ils peuvent s’ils le souhaitent, être présents sur leur école à temps plein. Ils peuvent prendre en charge des groupes d’élèves ( y compris des élèves qui ne sont pas les leurs, toujours sur la base du volontariat).

 


Les PES cas 3
Ils n’ont pas de cours à l’inspe mais ils ont une formation à distance sur leur temps MDE qui se termine le 18 mai.
A partir de cette date, ils doivent être présents sur leur école à temps plein et prendre en charge des groupes d’élèves.
A la différence des autres PES, pour eux, la présence est obligatoire ( pas sur la base du volontariat).
Cependant, il va de soit que s’ils ne peuvent pas être présents pour des raisons de santé, il leur sera demandé de travailler à distance et d’assurer la continuité pédagogique pour les élèves en distanciel.

 


Pour les cas 3 et les PES en 3 semaines/3 semaines :
Il était prévu dans l’emploi du temps, des temps d’observation chez un MAT qui sont, évidemment annulés au profit de temps d’"entraide" sur leur école. Le stage en collège est également annulé.

 

39 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.