www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2007-2008 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 avril 2008

Grève du 15 avril : lettre aux parents

A télécharger une lettre aux parents.

Word - 69.5 ko
Lettre aux parents

Madame, Monsieur,

Comme nombre d’enseignants des écoles d’Ile de France, nous serons en grève le 15 avril. C’est un choix que nous ne faisons pas à la légère, mais bel et bien parce qu’aujourd’hui nous estimons que les conditions de réussites de nos élèves sont menacées par les annonces du Ministre de l’Education nationale.

Ainsi, le « projet de nouveaux programmes » nous interpelle. Alors que ceux en vigueur aujourd’hui n’ont fait l’objet d’aucune évaluation, le ministre décide unilatéralement de les supprimer pour en imposer d’autres. Présentés dans les écoles, ces nouveaux programmes prônent l’automatisation et la répétition quasi-systématique. Ils constituent à ce titre une très inquiétante régression pédagogique puisqu’ils ne prennent pas en compte la façon dont les élèves apprennent à l’école. C’est pourquoi ils sont unanimement dénoncés par les chercheurs en science de l’éducation, les enseignants, les associations de parents d’élèves, les mouvements complémentaires de l’école. Pourtant le ministre s’arc-boute sur son projet … refusant d’entendre nos arguments et nos attentes.

De la même façon, avec la mise en place des stages de « remise à niveau » et la réaffectation des heures supprimées du samedi matin, le traitement de la difficulté scolaire renvoyé hors du temps scolaire. Présentés comme une solution miracle, ces dispositifs ne peuvent aucunement remplacer le travail long et difficile que constitue l’aide aux élèves en difficulté… un travail, qui pour nous, peut et doit se faire sur le temps de classe, grâce à des dispositifs variés et l’intervention de personnels spécialisés. Choisir une autre voie, laisser croire que tout se résoudra pour ces enfants par encore plus d’école, c’est prendre le risque de pointer ces élèves en échec, de les stigmatiser davantage, sans donner plus de sens à leurs apprentissages, ni développer leur autonomie.

Pourtant, en tant qu’enseignants, nous avons des propositions concrètes. Répondre aux difficultés des élèves et bâtir une école de la réussite de tous les élèves passe par :

- la réduction des effectifs par classe afin de mieux répondre aux besoins de chaque élève,

- l’organisation de séquences de travail en petits groupes et l’intervention de maîtres supplémentaires,

- des maîtres spécialisés intervenant dans les réseaux d’aide, des maîtres recrutés et formés et en nombre suffisant,

- le développement du travail en équipe pour les enseignants, le renforcement de la formation initiale et continue.

- le remplacement des maîtres absents afin d’assurer la continuité des enseignements…

Mais toutes ces mesures, qui déjà étaient présentes lors du « grand débat sur l’école » nécessitent de véritables moyens… des moyens pour une école plus performante, plus équitable.

Aussi, c’est pour refuser ces mesures ministérielles dangereuses pour l’école et avancer nos propositions, nous serons en grève le mardi 15 avril 2008.

Nous comptons sur votre soutien. C’est ensemble, parents et enseignants, que nous pourrons construire l’école de la réussite pour tous.

 

31 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.