www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives 2007-2008 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er juillet 2008

Déclaration des élus du SNUipp à la CAPD du 30 juin 2008

Madame l’Inspectrice d’Académie, Mesdames et Messieurs,

nous souhaitons attirer votre attention sur plusieurs points :

1) Déroulement du mouvement

Plusieurs fois reportée, la CAPD des affectations à titre provisoire des titulaires ne se tiendra finalement qu’après la fin de l’année scolaire. Cela constitue un vrai retour en arrière dans notre département où depuis quelques années ces opérations étaient achevées avant la fin du mois de juin facilitant ainsi la prise de contact avec les écoles et permettant aux équipes de préparer la rentrée. Cette situation inadmissible est due notamment à la décision ministérielle de reporter les mesures de carte scolaire après les élections municipales et à la mise en place d’une nouvelle application informatique.   Ce report va avoir des conséquences importantes sur la vie professionnelle et familiale de nombreux collègues. Dans ces conditions, la préparation de la rentrée est sérieusement compromise dans certaines écoles. Cela s’ajoute aux nombreux et divers changements prévus à la rentrée. Le bon fonctionnement des écoles n’est décidément pas l’élément déterminant dans les choix effectués par le ministère.

2) Mouvement des PE2

Face au constat d’un déséquilibre important dans la répartition géographique des T1 dans le Val d’Oise et compte tenu des nouvelles contraintes générées par la formation initiale différée (T1 et T2), Madame l’inspectrice d’Académie a décidé de réserver des postes à tous les PE2 sortants.

L’entrée dans le métier doit faire l’objet d’une attention particulière et le SNUipp a toujours œuvré dans les différentes instances pour que cette question devienne une priorité. Nous considérons qu’il est crucial de rappeler au moins deux éléments :

- La réponse à l’entrée dans le métier ne peut pas être réduite uniquement à une question de mouvement des personnels. La formation initiale et continué des collègues en début de carrière doit être renforcée notablement. L’accompagnement par les équipes de circonscription doit être développé et assuré par des personnels formés aux évolutions du métier.

- Le mouvement des stagiaires interroge le fonctionnement du mouvement de tous les personnels. Si les débuts de carrière sont majoritaires à l’Est du département c’est parce que les titulaires expérimentés désertent ces endroits. Il faut se poser la question d’un tel déséquilibre entre l’Est et le reste du Département.

Nous demandons qu’un travail d’analyse globale soit effectué pour déterminer quelles sont les raisons de l’instabilité des équipes sur certains territoires bien identifiés de notre département. Pour assurer une relative stabilité (3 à 5 ans) des équipes sur ces territoires, l’IA doit afficher une réelle volonté de changement d’orientation qui doit conduire à de meilleures conditions de travail pour les enseignants affectés dans ces écoles. Cela passe notamment par un allègement significatif des effectifs par classe, par l’engagement de remplacer tout enseignant absent, de mettre à disposition des réseau d’aide complets avec des personnels qualifiés, d’assurer un accompagnement renforcé par les équipes de circonscription…

3) Hors Classe

Malgré une augmentation du ratio, le pourcentage de PE accédant à la Hors Classe est toujours aussi scandaleusement faible et injuste. L’engagement initial du statut des PE prévoyait une hors classe représentant 15 % du corps des PE. Elle est actuellement de moins de 1 %. Au-delà de ce rappel du non respect d’un engagement de l’État, le SNUipp revendique la suppression de la hors classe et sa transformation en indice terminal de 783 de la classe normale afin que celui-ci devienne une perspective pour tous.

Nous rappelons que nous rejetons le fait que pour un même métier, nous n’ayons pas tous la même carrière et les mêmes possibilités de déroulement de celle-ci (instit, PE et bientôt PE Masterisé ?)

4) Rapports d’inspection

Nous avons alerté à plusieurs reprises l’Inspection Académique sur les trop longs délais que peuvent prendre les rapports d’inspection pour parvenir à nos collègues inspectés. Parfois des inspections ont lieu et les rapports sont inexistants ! Des dysfonctionnements se produisent à différents niveaux dans le circuit emprunté par le rapport d’inspection. Cette situation est inacceptable et nous vous demandons d’y remédier. Nous faisons également aujourd’hui le constat qu’au-delà des dysfonctionnements, les retards d’inspection de 5 ans et plus nuisent au déroulement de carrière des collègues, créent des iniquités supplémentaires et ne permettent en aucun cas le développement de véritables inspections formatives que nous réclamons.

Nous souhaitons que la question de l’évaluation des enseignants soit examinée lors d’un groupe de travail dès la rentrée pour faire un bilan global de la situation sur le Val d’Oise.

 

76 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.