SNUipp-FSU 95
http://95.snuipp.fr/spip.php?article25
Le Paritarisme
mercredi, 20 août 2014

Les instances paritaires de concertation ont été mises en place dans la Fonction Publique en 1947 (elles ont, depuis, subi divers aménagements, en particulier entre 1982 et 1984). Elles constituaient la première reconnaissance du droit à l’expression et au contrôle des personnels. Elles constituent une avancée importante pour le mouvement syndical, par rapport à la situation précédente, où les supérieurs hiérarchiques (le plus souvent les préfets) géraient personnels et structures sans grande transparence, avec de multiples exemples de décisions arbitraires.

Pas d’illusion, cependant, sur l’étendue de leur pouvoir :

- Ces commissions ne sont que consultatives et n’émettent qu’un avis. En dernier ressort, c’est le représentant de l’autorité (IA, Recteur ou Ministre) qui prend les décisions (en France, l’État est souverain).

- Leurs décisions s’inscrivent dans le cadre de la loi (évidemment !) et aussi du budget.

Malgré ces limites, ces commissions jouent un rôle important en matière de transparence, d’information, de caisse de résonance des revendications, d’avancées diverses.

Les IA, notamment pour la gestion des personnels, ont tendance à respecter les avis des CAPD et à ne s’en éloigner en général que pour des raisons budgétaires.

CAPD, le CTPD et le CDEN sont les principales commissions. Il ne faut toutefois pas oublier d’autres instances qui ont aussi un rôle important :

- le Comité Départemental de l’Action Sociale,

- le Conseil de Formation,

- le CHSCT (hygiène et sécurité)...

Le SNUipp et la FSU sont présents dans toutes ces instances pour veiller à l’équité et à la transparence des opérations. Les délégués du personnel y défendent les intérêts individuels et collectifs de la profession grâce aussi à l’importance des actions engagées par le syndicat et la fédération.

Depuis 1992, date de sa création, le SNUipp voit la confiance que lui accordent les personnels se confirmer à chaque élection professionnelle.

Ainsi, en 2014, ce sont près de 60 % des collègues qui ont porté leurs suffrages sur la liste présentée par le SNUipp Val d’Oise, élisant ainsi 7 délégués sur 10 au titre du SNUipp à la CAPD.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.