SNUipp-FSU 95
http://95.snuipp.fr/spip.php?article38
4 juin 2003
mercredi, 22 octobre 2003

L’assemblée générale départementale du premier degré s’est réunie le mercredi 4 juin 2003 à cergy, à 9h30. Une trentaine de participants couvraient l’essentiel des secteurs, Goussainville et Gonesse ayant transmis leurs infos par email. Pas d’info sur Garges, Cergy, Vexin et IUFM.

Secteur% grévistes 3 juin Nb personnes AG 3 juinReconduction Argenteuil65 200jeudi
Goussainville 75 Temps forts ?
Sarcelles 50 85 Jeudi
Eragny 40 15 Décision à midi
Jouy Hautil 50 80 Jeudi
Pontoise 40 28 Ermont Sannois Taverny4050Temps forts
Domont Ecouen 54 45 Jeudi 20%
Grolay Mont Magny 50 Décision cet AM
Gonesse 50 36 Jeudi
Bezons 6625%
Mery Haute vallée de l’Oise6030Jeudi 11/30
St Gratien45 Recherche efficacité

|Soisy| 30| |Herblay|50|

Après un tour de la mobilisation départementale et du ton des AG locales ( souci de faire en sorte que tous les collègues disposent des infos), la discussion s’est portée sur le fond de nos revendications et sur l’avenir du mouvement. Sont actés en positif l’exceptionnelle durée et le niveau de mobilisation des collègues, volonté de continuer ensemble (décisions d’écoles, décisions d’AG), le niveau de conscience et de réflexion, individuel et collectif acquis par les collègues (pour la construction d’une société solidaire). Partout se développent des contacts interprofessionnels indispensables. C’est l’enjeu majeur de la manifestation interprofessionnelle du 5 juin à Cergy. Nécessité de retisser des liens avec l’ensemble des collègues (on estime que moins de 10% des collègues n’ont été impliqués dans l’action au mois de mai), des parents d’élèves, de la population. Même si des interrogations sur la suite du mouvement et ses formes sont présentes dans toutes les AG, un certitude est omniprésente : L’action doit s’inscrire dans la durée. On est loin d’être à la fin du mouvement (cf. déclarations FSU et CGT) ! Les premiers signes de recul du gouvernement ne doivent pas être négligés, même si en aucun cas un report ne doit être confondu avec un retrait. Il faut continuer à maintenir le niveau de pression le plus élevé possible, compte tenu du calendrier (avant que le texte ne soit présenté à l’Assemblée Nationale le 10 juin : Il est toujours plus facile d’amender ou d’annuler un projet que de revenir sur une loi votée). Prochaine assemblée générale mercredi prochain 11 mai 9h00

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.