phone_callback

Protéger, vacciner, recruter... encore.

Il aura fallu plusieurs mois pour que le ministre de l'Education nationale entende enfin une partie des revendications sanitaires du SNUipp-FSU avec la mise en place de la règle du non-brassage, une augmentation de la politique de tests ainsi que le retour de la règle 1 cas = 1 fermeture. Las, il ne va pas au bout des propositions et les insuffisances de ce nouveau protocole ne permettent pas une reprise sereine et interroge sur la pérennité de l'ouverture des écoles, pourtant nécessaire. Dans un communiqué commun, une intersyndicale appelle à la vaccination prioritaire, à d'autres adaptations et à un recrutement de personnels.

Publié le 27-04-2021 - MAJ il y a 2 ans