www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 95

Recherche par mots clé

Vous êtes actuellement : Actualités 2021 2022 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 octobre 2021

Les métiers de la formation dans la tourmente

LA VOIX DES FORMATRICES ET FORMATEURS du 1 er degré commence à se faire entendre, jusqu’au Conseil supérieur de l’éducation, et des premiers bougés sont à mettre au compte des diverses mobilisations. Mais dans le même temps, quelle évolution du métier de formateur·trice s’engage ?

LA VOIX DES FORMATRICES ET FORMATEURS du 1 er degré commence à se faire entendre, jusqu’au Conseil supérieur de l’éducation, et des premiers bougés sont à mettre au compte des diverses mobilisations :

- une augmentation de 500 euros par an de l’indemnité des CPC

- et la création de 100 postes sont annoncés pour 2022.

Mais dans le même temps, quelle évolution du métier de formateur·trice s’engage ?

Après une réforme-surprise du CAFIPEMF, les discussions post-Grenelle ne vont pas dans le bon sens.

Alors que la surcharge, mais aussi la perte de sens du métier sont au cœur des expressions des formateur·trices, le ministère veut ouvrir la possibilité pour certain·es CPC de participer à des missions relevant de l’inspection.

La mission de formation, de conseil et d’aide à la construction de la professionnalité enseignante n’est pas compatible avec cette évolution.

Les formateurs et formatrices du 1 er degré, et l’ensemble de la profession, doivent être informés du sort fait à la formation.

Sur 33 départements :150 postes de CPC et 87 postes de PEMF vacants

Retrouver ici les articles suivants :

- Les Conditions de travail et les mobilisations
- Les métiers de formation au cœur des discussions du Grenelle
- Défendre une autre conception du métier

PDF - 128.7 ko
bd_rv_formation

 

62 visiteurs en ce moment

*Top

SNUIPP95 - Maison des Syndicats 26 rue Francis Combe 95014 Cergy Cedex - tél. 01 30 32 21 88 - Fax :01 30 32 39 12

snu95@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 95 , tous droits réservés.